NOUVELLES

Patrimoine mondial: un site du Labrador a été ajouté à la liste de l'UNESCO

22/06/2013 12:34 EDT | Actualisé 22/08/2013 05:12 EDT

RED BAY, T.-N.-L. - Un petit village bordant la côte sud du Labrador est devenu le plus récent site canadien à être inscrit à la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, tandis qu'une forêt délimitant le Manitoba de l'Ontario devra patienter une année supplémentaire avant de connaître son sort.

Red Bay, à Terre-Neuve-et-Labrador, représente le meilleur exemple de station de baleiniers basques du XVIe siècle, selon Parcs Canada

Il s'agit du 17e site au Canada à être reconnu par l'UNESCO pour sa valeur patrimoniale. Au Québec, l'arrondissement historique du Vieux-Québec figure sur la liste.

Le Comité du patrimoine mondial a inscrit Red Bay à sa liste lors de la rencontre annuelle de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) au Cambodge.

Le village est le troisième site historique de Terre-Neuve-et-Labrador à figurer sur cette prestigieuse liste, outre le lieu historique national de l'Anse-aux-Meadows et le parc national du Gros-Morne.

Quant à la forêt boréale aux limites du Manitoba et de l'Ontario, une région appelée Pimachiowin Aki, le comité de l'UNESCO a demandé au Canada de revoir sa demande d'adhésion.

Les organisations consultatives de l'UNESCO ont émis des interrogations quant au caractère unique de l'endroit, un critère pour obtenir la désignation de site du patrimoine mondial.

Les gouvernements du Manitoba et de l'Ontario, qui ont déjà injecté des millions de dollars dans leur soumission, ont fait savoir qu'ils poursuivraient leurs efforts.

Près de 1000 autres sites un peu partout à travers le monde apparaissent sur la liste de l'UNESCO, qui reconnaît la valeur culturelle ou la beauté exceptionnelle des lieux.

PLUS:pc