NOUVELLES

Les FrancoFolies franchissent un «tournant» pour leur 25e anniversaire

22/06/2013 10:10 EDT | Actualisé 22/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un festival sous le signe du bonheur: voilà ce que retirait le comité organisateur des FrancoFolies 2013, à quelques heures de la fin des festivités, après 10 jours de prestations musicales dans la langue de Molière.

Lors d'un point de presse donné dans la salle Stevie Wonder, en plein coeur du Quartier des spectacles, l'équipe d'organisation du festival — le président et fondateur Alain Simard, le vice-président à la programmation et à la production Laurent Saulnier, et la directrice à la programmation Caroline Johnson — s'est félicitée de l'achalandage accru sur le site, cette année. Selon elle, un million de personnes auront visité les salles de concert et les scènes en plein air en 2013, un record.

L'événement, qui célèbre ses 25 ans d'existence, aura également permis de réaliser un surplus budgétaire — une première dans l'histoire du festival. Ce surplus sera consacré à la réduction de la dette de 1,1 million $ que traînent les FrancoFolies.

De nombreux grands noms de la chanson francophone ont fait danser et chanter la foule montréalaise; le jeune Karim Ouellet, mais également Ariane Moffatt, Diane Dufresne, Robert Charlebois, Daniel Lavoie, Éric Lapointe, Daniel Boucher, Pierre Lapointe, Dumas, Radio Radio, Gilles Vigneault et bien d'autres.

Aux dires de l'équipe organisatrice, les FrancoFolies ont connu en 2013 un «tournant» qui permettra à l'événement d'entrer dans les «ligues majeures» des plus grands festivals de musique internationaux. L'arrivée d'un nouveau commanditaire majeur, Bell, fait également dire aux responsables que l'avenir peut être envisagé avec «sérénité».

De cette 25e cuvée, les organisateurs auront dressé une courte liste des moments les plus marquants: le spectacle «dément» du groupe IAM au Métropolis; le spectacle d'ouverture d'Ariane Moffatt sur une scène extérieure; la collaboration entre Zachary Richard et son petit-fils Émile, âgé de 13 ans... Pour Alain Simard, le concert de Robert Charlebois aura également été l'un des grands coups de ces FrancoFolies 2013.

«N'ayons pas peur des mots, c'était un spectacle his-to-ri-que!, a-t-il lancé. Quelle énergie! Qui dirait qu'il aura 69 ans dans quelques jours?»

«Je pourrai d'ailleurs dire que j'aurai vu le 50e anniversaire de carrière des Rolling Stones et de Charlebois durant la même semaine», a-t-il ajouté, sourire en coin.

Par ailleurs, l'artiste Koriass et la formation Hôtel Morphée sont tous deux repartis avec des chèques de 25 000 $ offerts aux meilleurs artistes émergents du festival.

La version 2013 des FrancoFolies a pris fin samedi soir par un concert extérieur de Roch Voisine.

Simultanément, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, plusieurs artistes ont rendu hommage à Claude Léveillée. Parmi ceux-ci, on retrouvait Jean-Pierre Ferland, Robert Charlebois, Nicola Ciccone, et Mario Pelchat.

PLUS:pc