NOUVELLES

Transports: le rapport annuel du BST déplore le manque de mesures de sécurité

21/06/2013 03:26 EDT | Actualisé 21/08/2013 05:12 EDT

GATINEAU, Qc - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada a déposé un rapport annuel accablant sur le peu d'initiatives adoptées par Transports Canada pour prévenir les accidents au pays.

Si la proportion d'accidents s'est abaissée et que le niveau de sécurité a été amélioré, les mesures mises en place ne sont pas suffisantes, a soutenu vendredi la présidente du BST, Wendy Tadros.

L'organisation se montre particulièrement inquiète relativement à la sécurité aérienne, qualifiant de troublante la cadence ralentie de la réduction des risques. On déplore également le fait qu'il n'y ait eu que peu d'améliorations dans les systèmes de prévention des collisions, pas plus que pour les accidents d'atterrissage ou les sorties de piste.

Le rapport annuel souligne que si les risques de collisions en piste demeurent une priorité, le nombre d'incidents n'a toujours pas diminué. On en dénombrait 351 en 201, contre 446 en 2011 et 433 en 2012.

Une interprétation erronée des panneaux de signalisation, de même que l'absence d'enregistreurs de son et d'images sur les trains ont par ailleurs été identifiés comme deux problèmes majeurs devant être corrigés, indique-t-on dans le rapport.

Le document rappelle notamment la tragédie survenue l'an dernier à Burlington, en Ontario, alors qu'un accident impliquant un train de Via Rail a fait trois morts et des dizaines de blessés.

Ce genre d'incidents où les signaux sont mal interprétés surviennent environ onze fois par année et peuvent mener à des écrasements ou des déraillements, ajoute-t-on dans le rapport du BST.

Le rapport conclut que le pourcentage d'accidents impliquant le transport maritime, ferroviaire, aérien et d'oléoduc s'est abaissé d'un pour cent en 2012 par rapport à l'année précédente, mais que trois personnes de plus sont décédées.

PLUS:pc