NOUVELLES

Serena Williams s'excuse pour ses commentaires au Rolling Stone au sujet d'un viol

21/06/2013 04:32 EDT | Actualisé 21/08/2013 05:12 EDT

Serena Williams a pris soin de contacter la famille de la victime d'un viol à la suite de ses commentaires rapportés dans le magazine Rolling Stones où elle dit «qu'elle n'aurait pas dû se retrouver dans cette position.»

Williams, présentement en Angleterre où elle se prépare pour le tournoi de Wimbledon, a parlé à la victime de l'affaire de Steubenville, en Ohio, à sa mère et à un avocat de la famille pendant 30 minutes, mercredi, a dit l'avocat.

«Serena a été très gentile, très sincère et c'était une conversation très appréciée», a déclaré l'avocat Bob Fitzsimmons.

Williams a présenté ses excuses dans un communiqué publié par son agent, mercredi.

«Je m'adresse à la famille de la jeune fille pour lui faire savoir que je suis profondément désolée pour ce qui était écrit dans l'article du Rolling Stone, indique le communiqué. Ce qui a été écrit — selon ce que j'aurais dit — est insensible et blessant, et je ne veux en aucun cas dire ou insinuer qu'elle était à blâmer pour quoi que ce soit.»

Son commentaires a été fait dans un paragraphe d'un long article sur Williams et mis en ligne mardi. La championne de 16 tournois du Grand Chelem vient de remporter Roland-Garros et elle est classée no 1 mondiale avant le tournoi de Wimbledon, qui se met en branle la semaine prochaine.

La famille de la victime a bien accueilli les excuses de Williams dans son propre communiqué.

«Nous sommes sûrs que Serena a et continuera à utiliser les talents que Dieu lui a donnés pour faire progresser l'égalité des femmes et transmettre le message que le viol n'est jamais acceptable sous aucun prétexte», selon le communiqué publié par Fitzsimmons.

Deux joueurs d'une équipe de football d'une école secondaire de Steubenville ont été condamnés en mars pour avoir violé une jeune fille ivre de 16 ans. Un des garçons a été condamné à purger une année supplémentaire pour avoir photographié la jeune fille nue. L'affaire a attiré une grande attention en partie à cause de la dureté avec laquelle les autres élèves ont utilisé les médias sociaux pour rapporter l'affaire.

«Ce qui s'est passé à Steubenville a été un réel choc pour moi. Cela m'a rendue très triste, a encore dit Williams dans un communiqué. C'est une horrible tragédie que quelqu'un puisse être violée, et à seulement 16 ans! C'est aussi le cas pour les deux familles concernées — autant pour celle de la victime du viol que celle des accusés.»

PLUS:pc