POLITIQUE

Manifestations pour la Journée nationale des Autochtones

21/06/2013 03:29 EDT | Actualisé 20/08/2013 05:12 EDT
Patrick White

Des manifestations ont eu lieu dans différentes villes du pays, vendredi, pour souligner la Journée nationale des Autochtones.

Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Shawn Atleo, a rendu hommage en avant-midi à Ottawa à tous les peuples autochtones du pays en mettant l'accent sur la jeunesse.

Quelque 200 personnes ont participé à une marche organisée par des représentants d'Idle no More à l'île Victoria, où la chef d'Attawapiskat, Theresa Spence, avait fait sa grève de la faim l'hiver dernier, alors que le mouvement battait son plein.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, participait à cette marche. Il a prédit un « été chaud » dans le dossier autochtone.

« Après avoir parlé à des centaines de représentants des Premières Nations, je peux vous dire que la frustration est palpable. Nous allons voir beaucoup d'activité dans ce dossier cet été. Le premier ministre Harper n'aura que lui à blâmer sur la question autochtone », a dit M. Mulcair.

Plusieurs autochtones servent le même avertissement. « On ne voit pas d'action concrète du côté fédéral, je crois qu'ils ne sont pas à l'écoute. On est diplomate jusqu'à un certain point », prévient Gilbert Whiteduck, chef de Kitigan Zibi.

Au Québec, une manifestation a eu lieu dans le Vieux-Montréal et, dans la région de Québec, la ministre québécoise du Travail, Agnès Maltais, participait à des activités à Wendake.

Quant à la première ministre du Québec, Pauline Marois, elle a annoncé en avant-midi des investissements pour les communautés du Nunavik. Québec aimerait notamment s'attaquer à la pauvreté infantile qui sévit chez les Premières Nations.

Des problèmes toujours actuels

Un rapport paru cette semaine montre que 40 % des enfants autochtones du Canada vivent dans la pauvreté, soit le triple de la moyenne nationale.

Par ailleurs, le chef Shawn Atleo a rencontré plus tôt cette semaine le premier ministre Stephen Harper pour faire le point sur les négociations au sujet de l'éducation et des revendications des Autochtones, mais la rencontre est restée discrète et aucune annonce concrète n'a été faite.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation Idle No More à Montréal