NOUVELLES

Les rebelles syriens disent avoir reçu des armes sophistiquées

21/06/2013 08:47 EDT | Actualisé 21/08/2013 05:12 EDT

Le conflit syrien entame un nouveau tournant. Les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) ont annoncé avoir reçu des armes sophistiquées, dont certains « susceptibles de changer le cours de la bataille », selon Louaï Moqdad, coordinateur politique et médiatique de l'ASL.

Cependant, aucune précision n'a été donnée sur l'origine de ces armes.

Selon Burhan Ghalioun, un des responsables du Conseil national syrien (CNS), l'ASL a reçu « un système de défense antiaérienne », « de fabrication russe », selon une autre source de l'opposition.

Le porte-parole de l'ASL a indiqué que les armes avaient commencé à être distribuées et qu'elles se trouvaient « entre les mains d'officiers professionnels et de combattants de l'ASL », assurant que « ces armes seront utilisées dans un seul objectif, celui de combattre le régime », insinuant ainsi qu'ils ne s'attaqueraient pas au Front Al-Nosra, dont la place dans la rébellion est devenue centrale.

« Il s'agit d'armes antiaériennes et antichars ainsi que des munitions », a ajouté M. Moqdad, rappelant que la rébellion avait réclamé un « arsenal de dissuasion ».

Par ailleurs, les Américains ont annoncé que le nombre de leurs soldats en Jordanie, voisine de la Syrie, passera de 250 à 1000, après d'importantes manœuvres militaires effectuées dans ce royaume.

Samedi, les « Amis de la Syrie » se réuniront à Doha, la capitale du Qatar. De cette réunion, l'opposition espère une annonce officielle de l'armement des rebelles.

Des demandes précises ont été adressées, il y a une semaine, par le chef militaire de la rébellion syrienne, le commandant Salim Idriss, aux représentants des « Amis de la Syrie » (France, Royaume-Uni, États-Unis, Allemagne, Italie, Jordanie, Arabie saoudite, Qatar, Émirats arabes unis, Turquie, Égypte) qu'il a rencontrés à Ankara.

Entraînement des rebelles

Le Los Angeles Times a rapporté vendredi que la CIA et des forces spéciales américaines entraînent des rebelles syriens en Jordanie et en Turquie depuis des mois, soit bien avant que la Maison-Blanche n'annonce son intention d'accroître son aide « militaire » à l'opposition.

La formation des insurgés comprend le maniement d'armes de guerre antichars et antiaériennes, affirme le journal, citant des responsables américains et des commandants de la rébellion syrienne.

Ni la centrale de renseignements, ni la Maison-Blanche n'ont voulu commenter les informations du journal.

PLUS:rc