NOUVELLES

Le TSX affiche une légère hausse après les lourdes pertes de cette semaine

21/06/2013 05:34 EDT | Actualisé 21/08/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé la séance de vendredi en légère hausse après deux séances de lourdes pertes attribuables aux déclarations de la Réserve fédérale des États-Unis quant à une éventuelle réduction de l'importance de ses mesures de relance économique.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 27,08 points pour terminer la journée à 11 995,66 points, récupérant une fraction des pertes réalisées après que la banque centrale américaine a indiqué qu'elle pourrait réduire la cadence de son programme d'achats obligataires d'ici le milieu de l'an prochain, ce que les investisseurs ont interprété comme un signe que les taux d'intérêt se mettraient à grimper.

Entre-temps, le dollar canadien a plongé de 0,76 cent US pour clôturer à 95,64 cents US, atteignant sa plus faible valeur depuis la fin novembre 2011. Son recul s'expliquait vendredi par la vigueur du billet vert américain, la publication de données décevantes sur le commerce de détail canadien et l'annonce d'une faible inflation au pays.

Les principaux indices américains ont aussi clôturé en hausse pour la plupart, les opérateurs ayant saisi certaines aubaines engendrées par les pertes des derniers jours. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 41,08 points à 14 799,4 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 4,24 points à 1592,43 points. L'indice composé du Nasdaq a cédé 7,39 points à 3357,25 points.

Les investisseurs se sont habitués à voir les banques centrales inonder les marchés financiers de mesures de relance depuis la crise financière de 2008 et la récession qui l'a suivie.

La Fed achète chaque mois pour 85 milliards $ US d'obligations dans le but de garder les taux d'intérêt à long terme faibles, ce qui a aussi entraîné une reprise sur plusieurs marchés à travers le monde. Cette reprise n'a cependant pas été observée à Toronto, essentiellement à cause de la forte pondération du TSX en titres liés au secteur des matières premières. Ces derniers ont souffert des difficultés de la reprise économique mondiale.

Malgré tout, la Fed semble croire que les données économiques sont presque assez fortes pour lui permettre de ralentir son programme d'achats d'obligations.

Les marchés anticipaient depuis des semaines que la Fed réduirait ces achats, ce qui a eu pour effet de faire croître la valeur du dollar américain et les rendements des obligations.

Le rendement des bons du Trésor américain de 10 ans se situait près de 2,5 pour cent vendredi après-midi, en forte hausse par rapport à 2,25 pour cent mercredi après-midi avant l'annonce de la Fed. Leur rendement était aussi bas que 1,6 pour cent au début mai.

Le Dow Jones a perdu plus de 500 points mercredi et jeudi. Sur l'ensemble de la semaine, il y a cédé 271 points, soit 1,8 pour cent, mais il affiche toujours une croissance de 13 pour cent depuis le début de l'année.

Le TSX avait perdu environ 400 lors des deux séances précédant celle de vendredi, et termine la semaine sur une baisse de 192 points, soit 1,57 pour cent. L'indice de référence du parquet cumule un recul de 3,52 pour cent depuis le début de l'année.

Le secteur aurifère a enregistré le gain le plus important vendredi au chapitre du pourcentage, soit environ 2,5 pour cent. Le cours du lingot d'or a avancé de 5,80 $ US à 1292 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York, après avoir perdu la veille près de 88 $ US et clôturé à un creux de deux ans et demi. L'action de Goldcorp (TSX:G) s'est appréciée de 79 cents à 25,60 $ et celle de Barrick Gold (TSX:ABX) a gagné 61 cents à 17,71 $.

La hausse des rendements obligataires a aussi nui aux marchés d'actions dans les secteurs comme ceux des services publics, des pipelines, des sociétés de placement immobilier et des télécommunications. Ce sont cependant ces secteurs qui ont soulevé le TSX vendredi.

Le groupe des télécommunications a pris près d'un pour cent, le titre de BCE (TSX:BCE) ayant gagné 45 cents à 43,60 $, tandis que celui de Rogers Communications (TSX:RCI.B) a grimpé de 1,67 $ à 46,45 $.

Le secteur des services publics s'est aussi apprécié de près d'un pour cent, l'action d'Atlantic Power (TSX:ATP) s'étant emparé de 25 cents à 4,41 $.

Le groupe des métaux de base a gagné 0,67 pour cent, le cours du cuivre ayant pris 3 cents US à 3,10 $ US la livre après en avoir cédé huit la veille. Le titre de First Quantum Minerals (TSX:FM) s'est adjugé 14 cents à 15,62 $.

Le secteur de l'énergie a finalement légèrement reculé, le cours du pétrole brut ayant lui-même abandonné 1,45 $ US à 93,69 $ US le baril à New York après avoir rendu près de 3 $ la veille. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a effacé 24 cents à 29,37 $.

PLUS:pc