Huffpost Canada Quebec qc
Myriam Lefebvre Headshot

25 ans, 25 artistes, 25 chansons: immense « karaoké » à la place des Festivals (VIDÉO/PHOTOS)

Publication: Mis à jour:

La place des Festivals a pris des allures de grand karaoké lundi soir, alors qu’une foule monstre s’était déplacée pour célébrer le 25e anniversaire des FrancoFolies. Certains se sont fait casser les oreilles par leurs voisins, d’autres jouaient le rôle de ces voisins bruyants, mais somme toute, les festivaliers ont eu un plaisir fou à chanter à tue-tête ces 25 refrains de morceaux qu’ils connaissent par cœur.

C’est Karim Ouellet, la jeune recrue des musiciens présents, qui a lancé le bal avec L’amour, pièce qui connaît un énorme succès dans les radios de la province. Ariane Moffatt a enchaîné quelques secondes plus tard, interprétant son premier succès Point de mire, sur une petite pastille à gauche de la scène. À la fin de sa prestation, la chanteuse a fait un beau clin d’œil à Jean Leloup, l’un des grands absents de la soirée en y allant de quelques paroles de la fameuse Je joue de la guitare.

L’aspect mystère de l’événement a fait languir le public durant toute la durée du spectacle. Comme on ne pouvait savoir quel titre de leur répertoire les artistes allaient jouer, on apercevait quelques couples se faire de petits paris à coup de pièce de 25 cents. C’était beau à voir !

Tant de moments forts

Tâche ardue que de mentionner les moments forts de la soirée puisqu’on a eu droit aux meilleures pièces des artistes présents pendant plus de deux heures. Le retour de Corneille avec Parce qu’on vient de loin a été très apprécié, tout comme la présence de Lisa Leblanc… Ma vie c’est d’la marde a pris une autre dimension lorsque la marée de festivaliers s’est mise à hurler les paroles avec elle.

La gang de Mes Aïeux a clairement cassé la baraque avec Dégénération. Quant à Vincent Vallières, il a remporté la palme du moment le plus émouvant avec On va s’aimer encore. Les Respectables, Dumas et Yann Perreau ont aussi brillé par leur belle énergie.

Les cerises sur le sundae

Les quatre dernières chansons présentées ont été reçues par le public comme un lot de cerises Bing sur un sundae. Si le groupe Mes Aïeux avait précédemment cassé la baraque, les Loco Locass y sont passés dessus avec un bulldozer en offrant Libérez-nous des libéraux, pièce qu’ils ne font plus en spectacle depuis que le Parti libéral du Québec n’est plus au pouvoir. « Ce soir, on la fait, mais de façon préventive », a déclaré Biz avant de lancer les premières paroles devant une foule en liesse.

Le psychédélique Daniel Boucher a offert La Désise version déjantée à n’y rien comprendre… Tout d’un coup, il se mélangeait dans son propre texte. Tout d’un coup, il improvisait de nouvelles rimes. Tout d’un coup, il faisait du bodysurfing dans l’assistance. Tout d’un coup, ses amis Dumas, Yann Perreau, Karim Ouellet, Pierre Lapointe et Ariane Moffatt en faisaient aussi. Finalement, le refrain est arrivé. La « gang de malades » ne savait plus où regarder.

On se doutait qu’ils nous seraient servis comme dessert, Marjo et Éric Lapointe ont livré respectivement Provocante et Loadé comme un gun. Les classiques des classiques…

Foule zombie

Vrai que le public chantait durant le spectacle, mais on sentait qu’il avait de la difficulté à réellement s’y abandonner. Pour plusieurs artistes, il a été ardu d’obtenir des bras en l’air ou des clappements de mains.

De plus, les balades, trop éparpillées dans le lot de chansons, venaient souvent casser le party. Mara Tremblay était d’ailleurs un point d’interrogation dans cette soirée où l'on avait l’impression de zapper entre différentes chaînes radio. Chanson rythmée, chanson triste, aucune courbe musicale n’a semblé avoir été établie et l’effet montagne russe irritait par moment. Et comme la foule était difficile à réveiller, il aurait été préférable de miser sur des pièces beaucoup plus dansantes. Pensons à Ariane Moffatt qui aurait pu livrer Point de mire version festive ou Stefie Shock qui aurait pu dynamiser sa performance avec Tout le monde est triste.

Après, pour 25 ans de musique, ce n’était pas le choix qui manquait et les quelque deux heures passées devant la scène Bell étaient très représentatives des FrancoFolies. Il y en avait pour tous les âges et pour tous les goûts. L’événement a été des plus rassembleurs!

Bonne fête FrancoFolies !

EN IMAGES:

FrancoFolies: 17 juin 2013
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée