NOUVELLES
13/06/2013 07:25 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Transat prévoit un retour à la rentabilité malgré l'arrivée de Rouge

MONTRÉAL - Le voyagiste Transat A.T. (TSX:TRZ.B) affirme que le lancement imminent d'un transporteur à faibles coûts par Air Canada (TSX:AC.B) n'a pas réduit ses perspectives d'un meilleur été et d'un retour à la rentabilité cette année.

Les prix des voyages en Europe cet été sont en hausse de cinq pour cent, alors qu'une réduction de 12 pour cent de sa capacité aide l'entreprise à accroître ses marges.

Si les conditions en place demeurent les mêmes, la société montréalaise s'attend à une solide deuxième moitié d'année et à un bénéfice ajusté pour l'ensemble de l'exercice.

Le président et chef de la direction de Transat, Jean-Marc Eustache, a indiqué jeudi que le voyagiste avait fait face à une sérieuse concurrence au fil des années et ne voyait rien de nouveau dans le plus récent projet d'Air Canada, qui compte ajouter quelques villes européennes à ses destinations au cours de l'été.

«Le marché est meilleur cette année que l'an dernier (...) Je n'ai aucune difficulté à faire de l'argent sur ces trajets», a déclaré M. Eustache lors d'une conférence téléphonique organisée afin de discuter des plus récents résultats financiers de l'entreprise.

Le nouveau transporteur à bas prix d'Air Canada, Rouge, compte proposer des vols vers Athènes, Venise et Édimbourg, en plus d'assurer des liaisons entre le Canada et une dizaine de destinations dans les Caraïbes et au Mexique.

Les coûts d'exploitation de Rouge seront moins élevés que ceux d'Air Canada, mais la société aérienne ne devrait pas exiger des tarifs inférieurs à ceux de la concurrence.

Transat a annoncé jeudi avoir enregistré au deuxième trimestre une perte nette attribuable aux actionnaires de 22,7 millions $, ou 59 cents par action, comparativement à une perte de 13,1 millions $, ou 35 cents par action, un an plus tôt.

Sur une base ajustée après impôts, la perte nette de Transat a été de 1,4 million $, ou quatre cents par action.

Il s'agit d'une plus petite perte que celle de 26 cents par action attendue par les analystes approchés par Thomson Reuters. Il s'agit également d'une amélioration par rapport à la perte de 64 cents par action du deuxième trimestre de 2012.

Les revenus de Transat se sont chiffrés à 1,1 milliard $ au cours de la période de trois mois terminée le 30 avril, en baisse par rapport à ceux de 1,21 milliard $ réalisés lors du même trimestre il y a un an. Les analystes s'attendaient à davantage.

La baisse des revenus est principalement attribuée à la décision de Transat de réduire sa capacité sur ses marchés dans le Sud et en Europe, d'où une diminution du nombre de voyageurs de 13,7 pour cent.

Transat est un voyagiste international intégré qui compte plus de 60 pays de destination et qui distribue des produits dans plus de 50 pays.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de Transat A.T. ont clôturé à 6,04 $, en hausse de 73 cents, soit 13,8 pour cent, par rapport à leur précédent niveau de clôture.

PLUS:pc