NOUVELLES
13/06/2013 06:22 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Grèce: grève générale et crise politique après la fermeture du diffuseur public

ATHÈNES, Grèce - Des syndicats grecs ont déclenché une grève générale, jeudi, pour dénoncer la fermeture du diffuseur public ERT, une décision qui sème la discorde au sein du fragile gouvernement de coalition.

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés à l'extérieur du siège social du diffuseur, où des employés renvoyés se trouvent toujours et continuent leur boulot.

Le gouvernement grec a retiré ERT des ondes tard mardi soir et remercié ses 2656 employés, dans le cadre des mesures de réduction des coûts exigées par les prêteurs internationaux.

Le premier ministre conservateur Antonis Samaras maintient que le diffuseur ne reprendra pas ses activités avant la fin de l'été, quand un nouveau diffuseur public verra le jour. Ses partenaires au sein de la coalition de centre-gauche ont toutefois déposé une loi pour annuler la fermeture d'ERT.

Les mesures adoptées par le gouvernement de M. Samaras ont sauvé l'appartenance de la Grèce à la zone euro mais cette crise pourrait le contraindre à organiser des élections anticipées, ce qui mettrait en péril tous les progrès réalisés.

Pendant ce temps, la grève générale organisée jeudi par les deux principaux syndicats grecs a perturbé les transports en commun et contraint les services de santé à n'offrir qu'un minimum de soins. Tous les vols seront aussi cloués au sol entre 15h et 17h, heure locale.

La programmation diffusée en ligne par les anciens employés d'ERT a été reprise, aussi en ligne, par l'Union européenne de radio-télévision, qui représente la télévision publique européenne; par plusieurs site Web grecs; et par une station de télévision appartenant au Parti communiste grec.

PLUS:pc