NOUVELLES
13/06/2013 03:50 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

Fruits et légumes dans les parterres de l'Assemblée nationale

Les jardins de la colline Parlementaire à Québec seront garnis de nouveaux végétaux. Un potager composé de 130 variétés de fruits, de légumes et de fines herbes sera cultivé devant la façade de l'hôtel du Parlement.

Ces aménagements résultent d'une collaboration de l'Assemblée nationale avec les Urbainculteurs, un organisme sans but lucratif voué à la promotion du jardinage et de l'agriculture urbaine.

La cofondatrice des Urbainculteurs, Marie Eisenmann, est ravie que l'Assemblée nationale ait pris l'initiative de cultiver un potager urbain. « C'est un message qu'elle envoie aux Québécois, c'est un message qu'elle envoie en général au monde aussi pour dire oui, l'agriculture urbaine est quelque chose qu'on reconnaît et oui, c'est intéressant. Remettons les mains dans la terre », dit-elle.

Cinq sections composent ce jardin qui rend hommage aux Amérindiens qui cultivaient le maïs, la courge, ainsi que les haricots. Ceux qui songent à créer un potager à la maison dans un endroit restreint ou difficilement cultivable pourront s'inspirer des aménagements préparés dans des pots.

Une section est consacrée aux potagers à l'ancienne et contemporains. Finalement, les petits fruits et les plantes médicinales trouvent aussi leur place dans ce jardin urbain. Afin d'assurer la pollinisation, des abeilles ont élu domicile sur le toit de l'édifice Jean-Antoine-Panet de l'Assemblée nationale grâce à une collaboration avec la Miellerie de Champlain.

La récolte servira au restaurant Le Parlementaire et les surplus seront remis au Pignon bleu, un organisme communautaire qui œuvre auprès des enfants dans le besoin en assurant entre autres la sécurité alimentaire. L'entretien de ces potagers urbains est confié à des étudiants de l'Université Laval.

PLUS:rc