NOUVELLES
13/06/2013 02:31 EDT | Actualisé 13/06/2013 02:44 EDT

FrancoFolies 2013 : les riffs inspirés de Ben Mazué (ENTREVUE)

MONTRÉAL - Le chanteur et musicien français Ben Mazué sera en concert pour la première fois en sol Québécois lors des FrancoFolies 2013. Niçois d’adoption parisienne, il conjugue un phrasé rythmé et des riffs mélodiques. Mélomane, il adore mélanger les genres musicaux (rap, soul, slam) en autant que le message passe. Car, selon lui, la musique sert d’abord le texte. Entrevue téléphonique avec le jeune homme de 32 ans.

Il se revendique de la chanson française. Pourtant, son travail n’a rien à voir avec les Brassens, Brel, Moustaki ou autres icônes de son pays. Quelque chose qui ressemble peut-être un peu à son copain et chanteur Alexis HK (il a aussi des élans de rap parfois). Disons que sa musique est à la fois classique et moderne. Moderne parce qu’elle est notamment dopée de bons beats « old school » et d’une dégaine originale qui jazze ici et là (on pense à la chanson hybride Mes monuments).

« J’écoute énormément de rap, français, américain, voire canadien. J’aime bien aussi des artistes qui mélangent le rock au hip-hop comme le groupe The Roots ou encore le Torontois K-os […] Je dirais que le rap vient surtout teinter mon travail. Pour moi, c’est les paroles qui priment. La musique sert le texte. »

En effet, les textes sont importants sur l’album. Réfléchis, ils parlent surtout de ce qui inspire et l’émeut l’artiste. L’émotion est d’ailleurs la clé de sa musique. Et c’est surtout par les mots qu’elle s’exprime.

LES TROIS QUESTIONS HUFFPOST

1. Quel artiste nous suggérez-vous d’aller voir aux FrancoFolies?

R. Fauve. Un groupe français que j’aime bien et qui fait beaucoup jaser chez nous. En plus, le groupe est en première partie de Benjamin Biolay, un chanteur talentueux.

2. Quel est votre lieu favori à Montréal ?

R. Je suis venu récemment à Montréal pour offrir une courte performance au lancement de la programmation des FrancoFolies. Je suis resté une semaine à Montréal. J’ai beaucoup marché. J’ai particulièrement apprécié le coin du métro Laurier et le parc situé non loin. Très joli.

3. Nommez un mot de la langue française pour décrire votre œuvre.

R. Hommage. Mon travail est toujours un hommage à la musique, à une personne ou à une émotion.

La scène

Lauréat de plusieurs prix (Festival Jacques Brel, prix Jeunes Talents, FAIR 2010), Ben Mazué a émergé de la nouvelle scène française avec deux EP parus en 2007 et 2009. En formule duo, il a donné des tonnes de concerts en France. Au fil du temps, son style singulier a plu et l’a amené à sortir un album (complet) homonyme en octobre 2011.

Depuis, il a parcouru plusieurs pays (Japon, Ukraine, Roumanie, Suisse, Belgique…) pour présenter son travail. Sur les planches, il est maintenant en trio. Il propose une musique faisant appel au clavier, guitares acoustiques, basse et bien d’autres instruments.

« J’utilise maintenant des techniques plus élaborées qu’avant. On y retrouve toujours autant de boucles (loops) qu’avant, mais elles sont beaucoup mieux présentées que durant la période ayant précédé la sortie de mon premier disque […] Puisque mes chansons étaient d’abord faites pour la scène, j’ai dû engager un réalisateur (Régis Ceccarelli, batteur et chanteur français qui a participé à de nombreuses productions d’artistes réputés dont Abd Al Malik, Tété, Alain Souchon, Patrick Bruel et Henri Salvador) afin de déconstruire les pièces pour les mettre sur album. Un cd c’est plus froid, plus statique, plus précis, mais tout aussi demandant. Je suis assez content du résultat. »

Des flots de mots soignés à moitié récités, des traces de hip-hop mélangées à des sonorités soul, de la pop intelligente et des arrangements assez bien foutus sont quelques-unes des caractéristiques de la musique proposée par Mazué, lauréat français du Prix Félix-Leclerc 2012.

Ben Mazué - le samedi 15 juin, 19h - Pub Rickard’s / le dimanche 16 juin, 20 h

Scène Loto-Québec.

INOLTRE SU HUFFPOST

Francofolies 2013: quelques artistes