NOUVELLES
13/06/2013 02:43 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

Congédiements à Services de santé Alberta : un modèle de gouvernance à revoir

Le congédiement de tous les membres du conseil d'administration de Services de santé Alberta (AHS) est le signe de problèmes plus profonds au sein du système de santé, selon l'opposition officielle.

Le ministre de la Santé, Fred Horne, a fait l'annonce de ces renvois mercredi matin, un jour après qu'il eut demandé au conseil de revenir sur sa décision de payer des primes à ses cadres. Le ministre a affirmé que payer ces bonus était contraire aux priorités du gouvernement. 

Pour la chef de l'opposition officielle, Danielle Smith, la décision du ministre était la bonne, mais elle estime que le problème réside dans la gouvernance centralisée du système de santé. Elle est d'avis que le temps est venu de rétablir les conseils régionaux, abolis il y a cinq ans.  

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Brian Mason, est aussi d'avis qu'il faut revoir le modèle de gouvernance centralisée.

« Il est évident qu'à partir du moment où le conseil a été mis en place, le gouvernement a perdu le contrôle des coûts liés aux indemnisations et aux primes. (...) Je crois qu'il serait plus sensé de remplacer le conseil par un sous-ministre qui doit rendre des comptes au ministre qui, à son tour, doit rendre des comptes à l'Assemblée législative », a-t-il déclaré.

Le ministre de la Santé a annoncé plus tôt cette semaine un processus de révision de la gouvernance des différents conseils et commissions du gouvernement, en commençant par Services de santé Alberta. Les résultats sont attendus en septembre.

Le président de l'Association médicale albertaine, le Dr Michael Guiffre, a pour sa part affirmé qu'il faudrait rendre plus clairs les rôles et les responsabilités de chacun au sein de la direction de Service de santé Alberta.

Pour le président du syndicat des employés provinciaux, Guy Smith, AHS gère mal les services de santé depuis sa création, en 2008.

PLUS:rc