NOUVELLES
13/06/2013 01:08 EDT | Actualisé 13/08/2013 05:12 EDT

Armes: six mois après Newtown, la Maison Blanche continuera à se "battre"

La Maison Blanche a assuré qu'elle continuerait à se "battre" pour obtenir une réforme de la législation sur les armes à feu, six mois après le massacre de Newtown dont des familles de victimes seront reçues jeudi par le président Barack Obama.

Après la mort de 26 personnes dont 20 enfants de CP le 14 décembre 2012 dans l'école Sandy Hook de cette ville du Connecticut (nord-est), la Maison Blanche avait donné l'impulsion d'une réforme de l'encadrement des armes à feu, mais un texte de loi déjà très édulcoré avait fini par échouer au Congrès en avril, laissant la législation fédérale inchangée.

M. Obama et le vice-président Joe Biden "rencontreront aujourd'hui des membres des familles de victimes de la tragédie de l'école primaire Sandy Hook", a déclaré le porte-parole de l'exécutif américain, Jay Carney.

"Nous saluons le courage et la persévérance des familles, qui continuent à réclamer des lois de bon sens pour réduire la violence due aux armes", a affirmé M. Carney pendant son point de presse quotidien.

"Nous voulons qu'ils sachent qu'à l'approche des six mois depuis ce jour affreux, nous n'oublierons jamais, et nous continuerons à nous battre à leurs côtés", a assuré le porte-parole.

Les familles de Newtown étaient également attendues jeudi au Capitole de Washington, siège du Congrès, pour des cérémonies du souvenir. Les noms des quelque 4.800 personnes tuées par arme à feu aux Etats-Unis ces six derniers mois devaient également être lus.

Le 17 avril, le Sénat avait rejeté une mesure sur la vérification des antécédents des acheteurs d'armes, sonnant le glas d'une réforme sur laquelle M. Obama avait investi un capital politique considérable.

Dénonçant "un jour de honte pour Washington" et le rôle selon lui joué dans ce blocage par le lobby des armes, le président avait promis qu'il ne s'agissait que du "premier round" de ses efforts.

tq/rap

PLUS:afp