NOUVELLES
12/06/2013 05:56 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

USA: la commande vocale au volant est plus dangereuse, selon une étude

WASHINGTON - Le fait d'avoir recours à la reconnaissance vocale pour envoyer des messages textes et des courriels tout en conduisant est une pratique plus dangereuse que celle de parler au téléphone cellulaire, indique-t-on dans une nouvelle étude américaine.

Alors que les fabricants automobiles ont vanté leur technologie de commande vocale comme une solution plus sécuritaire pour les automobilistes, des chercheurs de l'American Automobile Association ont démontré que c'était plutôt le contraire.

Les chauffeurs se croient plus prudents en ayant recours à cette technologie d'information puisqu'ils gardent les deux mains sur leur volant pendant la conduite.

Or, les systèmes de reconnaissance vocale permettant d'envoyer des courriels et des messages SMS, de les consulter ou les supprimer, le tout en conduisant, exigent en fait une plus grande concentration des chauffeurs que d'autres activités examinées pour cette étude, comme par exemple le fait de parler au téléphone, s'adresser à son passager, écouter la bande sonore d'un livre enregistré ou écouter la radio.

Plus le niveau de concentration demandé à l'automobiliste est élevé, plus grandes seront les probabilités qu'il ne développe ce que les chercheurs appellent la «vision de tunnel» ou «l'inattention aveugle».

Les automobilistes distraits cesseront ainsi de vérifier l'état de la route ou omettront de regarder leurs angles morts et leurs miroirs.

Ils auront plutôt tendance à regarder droit devant eux, ne faisant donc plus attention à ce qui les entoure dans l'immédiat, dont les feux rouges ou les piétons, notamment.

Quelque 9 millions de voitures et de camions aux États-Unis sont équipés de ce type de logiciels d'information, un nombre qui pourrait grimper à 62 millions d'ici 2018, a indiqué une porte-parole de l'AAA, Yolanda Cade, citant des données sur l'industrie automobile.

PLUS:pc