NOUVELLES
12/06/2013 06:02 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

Sainte-Brigitte-de-Laval : des citoyens privés d'une partie de leur cour arrière

Les résidents d'une quarantaine de propriétés de la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval n'ont plus accès à une partie de leur cour arrière. Le mur de soutènement de certaines maisons du quartier Domaine Sainte-Brigitte du Golf n'offre pas de garantie de stabilité.

Afin de développer ce secteur résidentiel, la municipalité a permis aux constructeurs, il y a quelques années, de bâtir des maisons sur ces terrains. Cependant, ils devaient ériger un mur de protection pour éviter un affaissement.

Or, un rapport de la Ville indique que ces murs de protection rocheux se dégradent et deviennent instables. La situation s'est détériorée depuis les pluies des dernières semaines. Une zone de protection a donc été établie, ce qui prive les citoyens touchés d'une partie de leur propriété.

« On a appelé le promoteur pour savoir à quoi ça allait ressembler. Il nous avait dit qu'on aurait peut-être un mur de quatre à cinq pieds. Finalement, on se retrouve avec un mur de cinq mètres », déplore une résidente, Josée Boutet, qui affirme à l'instar des autres citoyens touchés que Sainte-Brigitte-de-Laval a sa part de responsabilité.

De son côté, le maire Gilbert Thomassin explique que lors de la construction, les promoteurs n'avaient pas besoin de permis. « On s'est aperçu qu'il y avait une construction de mur. On l'a vu, mais on a vu que ce n'était pas conforme à notre réglementation. En 2010, on a commencé à agir », affirme-t-il.

La Ville a demandé au promoteur de trouver une solution d'ici la fin du mois. Elle espère que les travaux seront effectués le plus tôt possible.

PLUS:rc