DIVERTISSEMENT
12/06/2013 08:45 EDT | Actualisé 12/06/2013 08:54 EDT

Télé-Québec: Marie-Soleil Michon jasera consommation

Courtoisie

Marie-Soleil Michon jonglera avec beaucoup de balles pendant la prochaine saison télévisuelle. En plus de prendre les rênes de C’est juste de la TV, à ARTV, l’animatrice causera consommation dans un nouveau magazine hebdomadaire de 30 minutes que Télé-Québec lancera en janvier 2014. Marie-Soleil, que l’on sait curieuse et allumée, y guidera les téléspectateurs dans leurs achats et leurs choix quotidiens et jettera un œil sur les grandes tendances, au moyen d’études et de tests pratiques.

«Moi, je vérifie beaucoup avant d’acheter», a indiqué la jeune femme. «Aujourd’hui, on a tellement de choix dans tout qu’on en est parfois paralysés, et les gens sont de plus en plus pressés. L’émission sera l’occasion de compacter plusieurs informations en 30 minutes, le genre d’endroit où je me référerais moi-même.»

Le rendez-vous, qui ne porte pas encore de titre, sera orchestré à la façon d’un bulletin de nouvelles, qu’on promet rythmé et dynamique. On y présentera des brèves et des capsules, et des reporters se rendront sur le terrain afin d’y faire des essais et d’y réaliser des entrevues. Ils s’entretiendront ensuite avec Marie-Soleil en duplex ou en studio. La boîte de production Fair-Play est actuellement en mode recrutement pour bâtir son équipe de journalistes, mais on sait que Jean-Philippe Cipriani et Barbara-Judith Caron seront du nombre. On accueillera aussi des invités, spécialistes dans divers domaines.

La matière abordée ratissera très large. On pourrait notamment évaluer des gadgets conçus pour la course à pied, comparer des marques de shampoing, examiner sous tous ses angles une marque à succès comme Nespresso ou encore expérimenter l’adoption d’un animal sur le web. Les reportages seront enregistrés dans des lieux «urbains», mais on s’assurera que l’ensemble colle à la réalité de tous les Québécois, et pas seulement ceux de la métropole.

Même si on prévoit que le ton oscillera entre des sujets très sérieux et des thèmes plus ludiques, on insiste sur le fait que le concept se rapprochera davantage du Téléjournal de Radio-Canada que de La fin du monde est à sept heures, et on jure qu’on ne souffrira d’aucun compromis sur le plan de la rigueur et de la crédibilité. On ne versera pas non plus dans la dénonciation.

Avec cette nouvelle proposition, Télé-Québec continue de remplir l’un des mandats qu’elle s’est toujours donnés, celui d’offrir des tribunes de service qui serviront de point de référence au public. Le projet remplacera Légitime dépense, qui tirera sa révérence à la fin de 2013 après quatre ans en ondes.

Enfin, pour Dominique Chaloult, directrice générale des programmes de télé-Québec, il ne faisait nul doute que Marie-Soleil Michon était la personne toute désignée pour prendre les commandes de ce nouveau véhicule. La communicatrice n’avait que 19 ans et sortait de l’école lorsque Dominique Chaloult, alors productrice de La fin du monde est à sept heures, lui a donné sa première opportunité dans le milieu de la télévision. «Je travaille avec Marie-Soleil depuis des années. C’est une fille crédible, qui lit tout et qui est au courant de tout», a souligné la directrice.