NOUVELLES
12/06/2013 03:27 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

Livres jeunesse: le Prix Québec/Wallonie à Geneviève Desprès et Gilles Tibo

QUÉBEC - L'auteur Gilles Tibo et l'illustratrice Geneviève Desprès du Québec, pour «Le Petit Chevalier qui n'aimait pas la pluie» (Les Éditions Imagine), se verront remettre le Prix Québec/Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse 2013.

Le même honneur sera remis à l'auteure et illustratrice Françoise Rogier de Wallonie-Bruxelles, pour «C'est pour mieux te manger!» (Atelier du Poisson soluble).

Cette année, la catégorie visée était les contes et les comptines pour les lecteurs débutants.

Les lauréats recevront leur prix l'automne prochain, soit au mois d'octobre au Salon du Livre de Jeunesse à Charleroi et au mois de novembre au Salon du livre de Montréal.

Un jury international composé de spécialistes du milieu littéraire du Québec et de Wallonie-Bruxelles a sélectionné deux ouvrages qui se sont distingués parmi les dix finalistes.

Dans «Le Petit Chevalier qui n'aimait pas la pluie», le petit chevalier réussit à vaincre ses peurs à travers des situations difficiles.

Le communiqué publié sur le site du Prix Québec/Wallonie-Bruxelles souligne une multitude de détails dans le texte et dans les illustrations qui donnent «beaucoup de richesse à l'univers du personnage principal».

«C'est pour mieux te manger!» est un conte revisité qui a su plaire par son originalité et sa qualité graphique.

Le Prix Québec/Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse est attribué conjointement à des auteurs et à des illustrateurs du Québec et de Wallonie-Bruxelles. Fruit d'une entente de coopération entre les deux gouvernements, créé en 1978 et remis pour la première fois en 1981, ce prix vise à encourager le développement de la littérature de jeunesse de langue française et à faire la promotion des lauréats de part et d'autre de l'Atlantique.

Ce prix est assorti d'une bourse au lauréat, d'une valeur de 3500 $, et d'une aide financière à son éditeur de 6000 $ afin d'assurer la promotion et la mise en marché de l'ouvrage primé sur l'autre territoire.

PLUS:pc