NOUVELLES
12/06/2013 07:19 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

La nouvelle ambassadrice américaine en Libye a prêté serment

Neuf mois après la mort du chef de la mission américaine en Libye dans un attentat à Benghazi (est), une nouvelle ambassadrice a été investie par le secrétaire d'Etat américain John Kerry, a annoncé mercredi le département d'Etat.

Deborah Jones, qui avait été nommée puis confirmée par le Sénat américain, a prêté serment mardi lors d'une cérémonie au département d'Etat.

Pour cette arabophone, la carrière diplomatique "n'est pas simplement un métier. C'est un appel, une mission. Elle partage cela avec Chris (Stevens, son prédécesseur, ndlr)", a déclaré John Kerry affirmant que la nouvelle recrue allait incarner "le rêve du peuple libyen de vivre librement et d'exercer leurs droits à vivre dans une démocratie".

Mme Jones, qui a comparé sa prestation de serment à "une cérémonie de mariage", s'est engagée à se tenir aux côtés des Libyens "qui ont vécu pendant 42 ans sous le règne de l'intimidation".

"Ils ont courageusement démis un dictateur et sont aujourd'hui résolus à connaître un gouvernement qui les représente", a-t-elle déclaré.

Cette diplomate était jusqu'ici membre du groupe de réflexion à Washington Middle East Institute, après avoir été ambassadrice au Koweït de 2008 à 2011.

En 31 ans de carrière au département d'Etat, Mme Jones a surtout été envoyée au Moyen-Orient, notamment en Syrie, aux Emirats Arabes Unis et en Turquie. Elle fut également directrice du bureau américain des affaires de la péninsule Arabique de 2002 à 2004.

Mme Jones, qui est mariée à l'ambassadeur américain au Pakistan, Richard Olsen, succède à Christopher Stevens, tué le 11 septembre 2012 dans l'attaque d'un complexe diplomatique à Benghazi avec trois autres agents américains.

Cet attentat avait déclenché une tempête politique aux Etats-Unis, alimentée par l'opposition républicaine contre le gouvernement démocrate du président Barack Obama, alors en pleine campagne de réélection. Le département d'Etat avait ensuite reconnu ses manquements en matière de sécurité.

jkb/rap/are

PLUS:afp