NOUVELLES
12/06/2013 03:54 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

Dans l'univers intime d'Alfred Pellan

L'exposition Alfred Pellan, Le grand atelier qui s'amorce jeudi au Musée des beaux-arts du Québec (MNBAQ) propose des grandes œuvres, mais dévoile aussi tout le processus du travail de création de cet artiste à l'imaginaire foisonnant.

En plus de rassembler une trentaine de tableaux, la présentation donne accès à diverses facettes de la production d'Alfred Pellan à travers des pièces peu connues.

L'exposition présente peintures, dessins, notes, objets provenant du fonds d'atelier de l'artiste consenti au MNBAQ par la femme d'Alfred Pellan, Madeleine Poliseno Pelland, décédée en 2010.

Les objets choisis parmi 25 000 pièces léguées au Musée donnent un accès unique à l'univers intime d'Alfred Pellan, souligne Line Ouellet, directrice générale du MNBAQ. « On montre l'arrière du miroir, tout le processus du travail d'atelier, tout l'univers créatif qui est intimement lié à son quotidien et ça, c'est l'aspect inédit de l'exposition », fait savoir Mme Ouellet.

Pellan, qui a vécu plusieurs années à Paris dès 1926, est inspiré par une grande variété de courants, dont le courant surréaliste, mais développe sa propre signature entre autres dans son travail de bestiaire qui traverse toute sa vie.

Il révèle au Québec tout un pan de recherche moderne, mentionne Line Ouellet. « Il est un de ces grands pionniers de l'art moderne au Québec, un de ces grands artistes qui a compté beaucoup pour l'art du Québec et toute la recherche plastique contemporaine qui va suivre. »

Des nombreux ateliers, conférences, activités spéciales accompagnent l'exposition Alfred Pellan, Le grand atelier qui prend l'affiche à compter de 13 juin jusqu'au 15 septembre 2013.

PLUS:rc