NOUVELLES
12/06/2013 01:36 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

Chirurgies : les temps d'attente stagnent au pays

Getty Images
Empty hospital beds in a surgery recovery area.

Un rapport publié par l'Alliance sur les temps d'attente révèle que la situation n'a pas progressé pour les patients canadiens en attente d'une chirurgie.

L'Alliance, qui regroupe des associations de professionnels médicaux, a observé une stagnation partout au pays, concernant, notamment les temps d'attente pour les chirurgies du genou, de la hanche et des cataractes.

« Nous constatons une certaine stagnation, dans le sens où il n'y a pas de progrès ou à la rigueur un léger recul, quand on regarde un tableau d'ensemble de tout le Canada », résume la Dre Suzane Renaud, porte-parole de l'Alliance.

Certaines provinces font mieux que d'autres. C'est le cas de l'Ontario, qui obtient une note de A. Le Québec se situe en milieu de peloton, avec une note de B. En Nouvelle-Écosse, qui obtient la note de F, moins de la moitié des chirurgies du genou sont pratiquées dans le délai prescrit, 25 semaines.

L'Alliance sur les temps d'attente croit qu'il ne faut pas se contenter d'injecter plus d'argent dans le système. Il faut revoir celui-ci, en augmentant la coordination entre hôpitaux ou en s'inspirant de modèles présents, par exemple, en Europe.

« Ça peut être intéressant que les équipes se rendent compte qu'elles ont à fournir une certaine efficience et que si elles ne le font pas, d'autres équipes auront peut-être plus de financement », s'interroge Dre Renaud.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 pires ingrédients pour la santé