NOUVELLES
12/06/2013 05:20 EDT | Actualisé 12/08/2013 05:12 EDT

Avortement en Irlande: le premier ministre reçoit des lettres de menaces

DUBLIN - Le premier ministre irlandais a affirmé mercredi que des militants anti-avortement avaient inondé son bureau de colis menaçants et de lettres l'accusant d'être un meurtrier, dont certaines écrites avec du sang.

Enda Kenny a fait cette déclaration alors que son gouvernement se prépare à publier un projet de loi qui légaliserait l'avortement dans les cas exceptionnels où les médecins jugent que la poursuite de la grossesse mettrait la vie de la mère en danger.

Les militants anti-avortement estiment que le projet de loi mènera éventuellement à des avortements généralisés.

L'Irlande est l'un des deux seuls pays de l'Union européenne, avec Malte, qui interdit l'avortement. Le gouvernement irlandais a été pressé de clarifier ses lois sur les avortements exceptionnels après la mort à l'hôpital, l'an dernier, d'une jeune femme qui a souffert d'un empoisonnement du sang durant une fausse couche difficile.

Le gouvernement doit publier jeudi un rapport d'experts sur la mort de la jeune femme.

PLUS:pc