NOUVELLES
11/06/2013 10:56 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

Une policière de la SQ fait face à des accusations criminelles

Une agente de la sûreté du Québec (SQ) fait face à de graves accusations. Marie-Pierre Tremblay aurait développé une trop grande complicité avec des criminels dans le cadre de ses fonctions, tout en s'adonnant au trafic de drogue.

La femme de 34 ans a comparu, lundi, au palais de justice de Québec, pour faire face à neuf chefs d'accusation. Marie-Pierre Tremblay est accusée de corruption, d'abus de confiance, d'entrave et de trafic de drogue.

Selon les documents déposés à la Cour, elle aurait fait le trafic de méthamphétamines et de GHB. Lors d'une perquisition réalisée au domicile de la policière de Québec hier matin, les policiers ont saisi du GHB et de la cocaïne.

La femme est aussi accusée d'avoir utilisé l'ordinateur de son travail pour obtenir des informations à mauvais escient.

Après avoir comparu en fin de journée lundi, la policière a pris le chemin de la prison. Elle reviendra en cour, mardi après-midi, pour son enquête sur remise en liberté.

Marie-Pierre Tremblay compte 14 années de service au sein de la sûreté du Québec.

PLUS:rc