NOUVELLES
11/06/2013 06:04 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

Québec lance un appel à investir en Afrique

Au Forum économique international des Amériques, qui se déroule depuis lundi à Montréal, le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée, a encouragé les entreprises québécoises à investir davantage en Afrique.

« On a doublé nos exportations en Afrique ces dernières années, et on a un potentiel très important. Il est important que le Québec soit au rendez-vous en Afrique dans les prochaines années », a-t-il lancé.

Alors que l'Europe est en récession et que l'Occident au complet est toujours aux prises avec les conséquences de la crise financière, l'Afrique a connu un taux de croissance de 5 % en 2012.

L'Afrique compte maintenant pour 2,5 % des échanges mondiaux. Le PIB du continent a doublé depuis 12 ans et il a maintenant dépassé le seuil symbolique des 1000 $ par habitant.

Ainsi, avec un milliard d'habitants dont les revenus augmentent, une économie qui se diversifie de plus en plus et des besoins de toutes sortes, l'Afrique est un immense marché où le Québec pourrait se tailler une plus grande place.

« Ce que nous faisons valoir à l'endroit des entreprises canadiennes et québécoises, c'est qu'ils auront rapidement un retour d'investissement », a par ailleurs indiqué lors de la conférence le ministre des Affaires étrangères du Gabon, Emmanuel Issoze-Ngondet.

Pour renforcer les liens économiques avec l'Afrique, Jean-François Lisée mènera l'automne prochain une mission commerciale en Côte d'Ivoire, au Sénégal et au Burkina Faso en compagnie d'une centaine d'entrepreneurs de la province.

« Toutes nos grandes entreprises sont présentes à certains endroits en Afrique. Ce qu'il est temps de faire, c'est d'intéresser des moyennes entreprises qui sont déjà présentes sur quelques marchés, mais pas le marché africain. De faire le pas africain », déclare M. Lisée.

Les exportations du Québec en Afrique sont passées de 206 à 536 millions de dollars en 10 ans. Entre 2005 et 2010, les exportations totales du Québec ont diminué de 10 % en raison de la crise, mais pendant la même période, les exportations vers l'Afrique ont doublé.

D'après des reportages d'Olivier Bachand et d'Alexandre Touchette

PLUS:rc