BIEN-ÊTRE
11/06/2013 10:51 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

PS4 contre Xbox One : la guerre des consoles est lancée

Sony et Microsoft ont chacun dévoilé leur machine nouvelle génération, qui succéderont à la PS3 et la Xbox 360, lors de l'E3 de Los Angeles. La bataille entre les deux principaux constructeurs s'est jouée à coup d'annonces de prix, jeux et de services. Mais qui a davantage séduit les joueurs et la presse?

Lundi 10 juin à Los Angeles, la planète jeux vidéo attendait fébrilement les conférences du japonais Sony et de l'américain Microsoft, avec comme point d'orgue la présentation de leur nouvelle console next-gen, la PS4 et la Xbox One.

Si cette dernière avait déjà été en partie dévoilée le mois dernier, le gros point d'interrogation concernait la PS4, restée bien au fond des placards. Sony a enfin montré sa machine, qui sera sobre, noire et angulaire, à l'image de sa grande rivale. Le constructeur nippon a marqué cependant un point face à son concurrent en annonçant sa console à 399€, soit cent euros de moins que la Xbox One.

La firme japonaise, dont la présentation s'est déroulée après celle de Microsoft, a visé juste en prenant le contre-pied de la société américaine au sujet de la restriction des jeux d'occasion. Contrairement à la Xbox One, la PS4 permettra l'échange et la revente sans aucune contrainte et n'obligera pas les joueurs à se connecter à internet.

Côté performances techniques, la Xbox One et la PS4 présenteront une configuration interne équivalente. Techniquement et graphiquement, les consoles seront sur un pied d'égalité. Équipées d'un lecteur Blu-ray et proposant un accès au cloud pour les sauvegardes, les machines s'approcheront sensiblement d'un bon PC actuel.

Égalité aussi au niveau des manettes, qui sont comparables. Microsoft prend l'avantage du côté des services TV et VOD grâce à des accords exclusifs passés avec les chaînes. Le constructeur américain a par ailleurs amélioré la qualité de Kinect, à utiliser pour les jeux mais également pour l'interface et les services.

La réelle bataille entre les deux constructeurs se jouera au niveau des titres disponibles au lancement et au cours de la première année. Plusieurs grosses licences et jeux très attendus seront communs au deux ("Assassin's Creed", "Call of Duty", "Watch Dogs", "Destiny", "Battlefield" ou "FIFA"). C'est donc plus précisément avec les exclusivités que les joueurs prendront leur décision.

Sur ce terrain, Microsoft sera soutenu par quinze franchises exclusives, dont huit nouvelles. "Forza Motorsport 5", "Halo 5", "Titanfall" et "Dead Rising 3" ont fait grande impression auprès du public présent à la conférence. Sony a préféré se tourner vers des studios plus petits comptant sur l’originalité. Le constructeur a tout de même reçu les acclamations de la foule lors de l'annonce de "Mad Max", adaptation de la saga de science-fiction cinématographique.

ajd/sh