NOUVELLES
11/06/2013 01:26 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

La toute première page web échappe toujours aux scientifiques

Pour les physiciens européens qui avaient créé le World Wide Web, préserver la mémoire de son origine est une mission presque aussi complexe que celle de déterminer les origines de l'univers.

Les scientifiques au CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, sont à la recherche de la toute première page web. C'est au sein du CERN que Tim Berners-Lee a inventé le Web en 1990 en tant que projet non sanctionné, utilisant un ordinateur NeXT conçu par le cofondateur d'Apple Steve Jobs à la fin des années 1980 durant son exil de 12 ans de la compagnie.

Dan Noyes supervise le site de l'organisation européenne et a pris en charge le projet de retracer la toute première page web au monde. Il a expliqué qu'indépendamment de la quantité de données épluchées, les chercheurs pourraient ne jamais pouvoir déterminer avec certitude la page originale en raison de la nature du partage dans Internet.

M. Noyes a souligné que les données dans Internet se superposent et s'emmaillent.

En avril, le CERN avait rétabli un exemplaire de 1992 de la page créée par M. Berners-Lee pour structurer les informations liées à l'organisation. Il s'agissait de la version la plus récente que CERN avait trouvé à ce moment, et M. Noyes avait promis de poursuivre les recherches.

Un professeur de l'université de Chapel Hill en Caroline du Nord, Paul Jones, avait soumis une version de 1991 de ses archives, que M. Berners-Lee avait partagé avec M. Jones lors d'une conférence aux États-Unis.

La page en question est verrouillée dans l'ordinateur NeXT de M. Jones, sous un mot de passe oublié. Des spécialistes tentent d'extraire l'information pour vérifier l'horodateur et préserver les codes originaux utilisés pour générer la page.

M. Noyes a affirmé qu'il poursuivrait les recherches pour des versions préliminaires de la page.

PLUS:pc