NOUVELLES
10/06/2013 10:10 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Wall Street à l'équilibre malgré l'annonce de S&P sur la note américaine

Wall Street oscillait autour de l'équilibre peu après l'ouverture lundi, alors que le marché digérait une annonce positive de Standard and Poor's sur les Etats-Unis et des chiffres contrastés sur le Japon et la Chine: le Dow Jones grignotait 0,07% et le Nasdaq était stable.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average s'appréciait de 10,25 points à 15.258,37 points, alors que le Nasdaq, à dominante technologique, cédait 0,01 point à 3.469,21 points.

Le Standard & Poor's 500 grappillait 0,01% (+0,15 point) à 1.643,53 points.

La Bourse de New York s'était nettement appréciée vendredi, soulagée par un rapport mensuel sur l'emploi jugé encourageant mais peu susceptible de susciter une inflexion imminente de la politique monétaire américaine: le Dow Jones avait gagné 1,38% à 15.248,12 points et le Nasdaq 1,32% à 3.469.22 points.

Suite à cette forte progression, les principaux indices boursiers de la place financière new-yorkaise ont été de nouveau encouragés en tout début de séance par l'annonce de S&P.

L'agence de notation, qui avait privé les Etats-Unis de leur triple A à l'été 2011, a en effet confirmé peu avant l'ouverture la note actuelle du pays à AA+ et surtout relevé la perspective de "négative" à "stable" en raison d'un "recul" des risques budgétaires.

"C'est bien sûr une bonne nouvelle pour le marché car cela éloigne la possibilité d'un nouvel abaissement de la note des Etats-Unis", a remarqué Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

"Cela renforce également l'idée que l'économie américaine est stable, qu'elle croît légèrement même si c'est à un rythme modeste", a ajouté l'expert.

Mais l'effet d'entraînement de cette annonce a été de courte durée et les indices ont perdu de leur avance pour passer, temporairement, dans le rouge quelques minutes après l'ouverture.

Le marché digère en effet parallèlement "des chiffres meilleurs que prévu sur la croissance japonaise" et "des données moins fortes qu'anticipé en Chine", ont remarqué les analystes de Wells Fargo.

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon s'est de fait affiché en hausse de 1,0% entre janvier et mars par rapport à la période d'octobre-décembre 2012 alors que des chiffres préliminaires sortis mi-mai faisaient état d'une croissance de 0,9%.

Parallèlement Pékin a fait état d'indicateurs jugés décevants par les experts, comme une hausse de la production industrielle en mai de 9,2% sur un an, contre 9,3% en avril, ou une progression des prix à la consommation de seulement 2,1% sur un an en mai, contre 2,4% en avril.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 2,204% contre 2,161% vendredi soir, et celui à 30 ans à 3,360% contre 3,324%.

jum/sl/sam

PLUS:afp