NOUVELLES
10/06/2013 10:18 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Stationnement sur Maguire : la Ville veut construire un immeuble de 4 étages

La Ville de Québec souhaite vendre le terrain voisin de l'ancien hôtel de ville de Sillery sur l'avenue Maguire, où se trouve actuellement un stationnement à ciel ouvert. L'idée serait de construire un immeuble de quatre étages doté d'un stationnement souterrain, un projet qui suscite déjà des réactions.

En vertu de ce projet, le rez-de-chaussée serait occupé par des commerces et des logements seraient situés aux trois étages supérieurs.

La Ville de Québec a d'ores et déjà amorcé le processus de modification du zonage. Une consultation publique aura lieu mardi soir au conseil de quartier de Sillery. La modification du zonage pourrait faire l'objet d'un référendum citoyen.

La SDC plaide pour un « projet équilibré »

François Joyet, président de la Société de développement commercial (SDC) Maguire, suit avec beaucoup d'intérêt le dossier. Il fait savoir que le projet de la Ville devra respecter la volonté des commerçants et leur vision du développement sur l'artère commerciale de Sillery.

« C'est le dernier terrain libre sur Maguire. Alors, c'est critique pour nous que ce projet-là soit un projet mobilisateur, que ce soit un projet qui se fasse en équilibre avec l'environnement », plaide-t-il.

Le stationnement à ciel ouvert actuel sur l'avenue Maguire compte 96 cases. M. Joyet voudrait que ce nombre soit doublé dans un éventuel stationnement souterrain. Le président de la SDC Maguire estime que le développement des dernières années a généré un problème en matière de stationnement dans le secteur.

« Ça ne peut pas continuer comme c'est actuellement, parce qu'il y a un déséquilibre. On a au-delà de 1000 personnes qui travaillent sur l'avenue Maguire. Ces gens-là doivent se stationner quelque part, la clientèle doit pouvoir se stationner quelque part », dit M. Joyet.

Ce dernier plaide aussi en faveur d'un projet qui serait en harmonie avec le paysage urbain de ce secteur de la ville. « C'est d'avoir un bâtiment qui a une signature urbaine qui s'intègre dans l'architecture de Sillery. Des bâtiments scandinaves, on commence à en avoir assez à Sillery. On considère que ça serait le fun de revenir à la base même de Sillery, d'avoir un peu de briques et de mortier. »

M. Joyet ajoute que les commerçants prônent un développement résidentiel qui miserait sur des logements locatifs. « On ne veut pas des condos. On veut du locatif. On veut des uns et demi, des deux et demi, des trois et demi. On veut du multigénérationnel. »

Le président de la SDC Maguire fait savoir qu'il sera présent à la consultation publique de mardi soir.

PLUS:rc