NOUVELLES
10/06/2013 08:00 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Rolland sous la loupe

Le meneur de l'équipe Europcar Pierre Rolland n'aurait pas dû prendre le départ de la huitième étape du Critérium du Dauphiné en raison d'un taux de cortisolémie anormal.

Les règles du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), auquel se conforme Europcar, prévoient qu'en cas de cortisolémie effondrée (insuffisance surrénale), le coureur doit arrêter immédiatement toutes compétitions pour une semaine. Il ne peut reprendre part à une épreuve qu'après que ce taux soit revenu à la normale.

Cette règle est une disposition sanitaire prévue par la Fédération française de cyclisme, la Ligue nationale française de cyclisme et le MPCC, et non une règle antidopage.

Selon Armand Mégret, médecin de la Fédération française qui a révélé l'incident, « quand le taux de cortisolémie est effondré, c'est toujours la conséquence d'une prise de corticoïdes ».

Le coéquipier de David Veilleux a réagi plus tard lundi. « Je tiens à signaler que mon taux n'était pas effondré, mais juste bas. Cela ne nécessitait pas forcément un arrêt immédiat, mais des examens supplémentaires réalisés ultérieurement pour vérifier que cela n'est pas un problème pathologique. »

Selon Rolland et son directeur sportif, Jean-René Bernaudeau, le contrôle aurait été faussé parce qu'il n'aurait pas été effectué au bon moment (le taux de cortisolémie varie dans la journée).

« La valeur basse relevée pour Pierre Rolland s'explique parfaitement par le traitement nasal suivi par le coureur et administré sous contrôle du médecin de l'équipe, ainsi que par l'heure inadéquate du contrôle effectué », a expliqué Europcar par voie de communiqué.

« On avait donc pris la décision, le médecin et moi, de contester ce prélèvement et donc de courir la dernière étape du Dauphiné. La passion a eu le dessus sur la raison et c'est ce qui m'est réellement reproché aujourd'hui », a-t-il ajouté.

En mai 2012, un autre membre d'Europcar, Anthony Charteau, n'a pu prendre le départ des Quatre Jours de Dunkerque en raison du même type de contrôle.

PLUS:rc