NOUVELLES
10/06/2013 06:42 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

L'ONU dénonce l'expulsion forcée de sinistrés du séisme en Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Les Nations unies ont condamné, lundi, l'expulsion de quelque 150 familles haïtiennes d'un camp de fortune érigé après le tremblement de terre dévastateur de 2010.

Sophie de Caen, du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU, a déclaré dans un communiqué qu'elle était «gravement préoccupée» par la violation des droits des sinistrés du séisme.

Selon l'ONU, un tracteur a été utilisé le 4 juin pour détruire les tentes érigées sur un terrain privé, forçant jusqu'à 150 familles à quitter les lieux. L'ONU ne précise pas qui était derrière l'expulsion.

Jusqu'à 1,5 million d'Haïtiens se sont installés dans des camps improvisés après le tremblement de terre, mais ce nombre a baissé à environ 320 000 personnes avec les expulsions plus ou moins organisées qui ont suivi.

PLUS:pc