NOUVELLES
10/06/2013 10:38 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Les 600 agents de contrôle de l'aéroport de Dorval veulent reprendre les négos

DORVAL, Qc - En négociation depuis 17 mois, les 600 agents de contrôle et chefs de point de fouille de l'aéroport Montréal-Trudeau, à Dorval, souhaitent reprendre les discussions avec leur employeur.

Les syndiqués affiliés aux Métallos et la partie partronale sont en rupture de pourparlers depuis la fin janvier.

Le principal point en litige concerne les salaires et la parité avec les agents de contrôle de l'aéroport Lester B. Pearson de Toronto.

Des dates d'arbitrages ont été proposées, mais toutes refusées par la partie patronale, selon le syndicat.

En novembre 2012, les agents de Toronto ont obtenu des substancielles augmentations. Le rattrapage avec ceux de Dorval est de 2,40 $ de l'heure.

La partie patronale estime que cette hausse n'est pas réaliste et refuse de l'appliquer aux syndiqués de Montréal. Or depuis près de 10 ans, selon le président du comité des griefs Marc Hennessey, cette clause a toujours été respectée.

Selon le syndicat, l'employeur a poussé l'injure jusqu'à vouloir forcer le retrait de cette clause, en échange d'une augmentation du salaire horaire de 18 cents.

PLUS:pc