NOUVELLES
10/06/2013 03:00 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

L'astronaute Chris Hadfield prendra sa retraite le mois prochain

LONGUEUIL, Qc - L'astronaute canadien Chris Hadfield aura toujours les 45,000 photos qu'il a prises de l'espace pour se souvenir de sa dernière mission.

Le Canadien qui s'est illustré ces derniers mois par sa présence inattendue sur les réseaux sociaux alors qu'il effectuait une mission dans la Station spatiale internationale, a annoncé lundi qu'il prendrait sa retraite de l'Agence spatiale canadienne le 3 juillet prochain.

M. Hadfield s'est bâti une réputation internationale au cours de son séjour dans l'espace en partageant ses expériences scientifiques, ses photos et même une prestation musicale.

«Un des objectifs principaux de ce vol était d'inclure et d'inspirer les jeunes Canadiens«, a-t-il dit lors d'un point de presse àux bureaux du siège social de l'Agence spatiale canadienne, à Longueuil.

M. Hadfield faisait sa première apparition publique devant les médias au Canada depuis son retour sur Terre, à la mi-mai, au terme d'une mission de cinq mois.

Son annonce était une vraie surprise.

«Je suis arrivé au sommet de ma carrière. C'est pour ça que j'ai décidé de prendre ma retraite après 35 ans à servir notre pays. C'est le moment, je suis le dernier astronaute de ma classe qui est encore en fonction«. a-t-il dit.

Le premier ministre Stephen Harper a tout de suite réagi à cette annonce en publiant un communiqué de presse dans lequel il a remercié M. Hadfield pour son dévouement envers l'Agence spatiale canadienne.

M. Hadfield a réalisé trois missions dans l'espace. Il est le seul Canadien à être monté à bord de la station spatiale russe Mir. Il est également le premier Canadien à avoir commandé la Station spatiale internationale.

Lors de son déménagement aux États-Unis il y a plus de 30 ans, l'astronaute avait promis à son épouse qu'ils rentreraient un jour à la maison, au Canada, a raconté M. Hadfield.

Il a dit vouloir se consacrer à ses intérêts personnels. Il affirme ne pas encore savoir à quoi il consacrera désormais son temps mais prévoit de faire des conférences sur l'espace, tout en réfléchissant à son avenir au cours de la prochaine année.

«Je ne serai plus un fonctionnaire du gouvernement fédéral mais je ne vais pas disparaître. Je ne sais sincèrement pas ce que je ferai dans cinq ans mais je veux avoir des options, je veux me laisser le temps d'y penser«, a-t-il raconté.

Il a indiqué qu'il continuait de s'entraîner pour retrouver sa force musculaire et s'habituer de nouveau à la gravité terrestre. M. Hadfield compte retrouver complètement la forme en septembre.

L'astronaute a expliqué avoir perdu environ cinq pour cent de sa masse osseuse dans certaines parties du corps. Mais ses deux heures d'entraînement quotidien dans la station lui permettent aujourd'hui de soulever davantage de poids qu'auparavant.

Pour M. Hadfield il ne suffit pas de récupérer physiquement d'une mission, il faut également consacrer du temps à la récupération psychologique qu'il a qualifiée de plus difficile qu'il n'y paraît.

PLUS:pc