NOUVELLES
10/06/2013 09:18 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Interdiction du turban : la Fédération québécoise de soccer suspendue

Le Conseil d'administration de l'Association canadienne de soccer (ACS) a annoncé lundi la suspension de la Fédération québécoise en raison de son refus de revenir sur sa décision d'interdire le port de turbans, patkas et keski par les joueurs lors de matchs qu'elle sanctionne au Québec.

Le président de l'Association canadienne, Victor Montagliani, a indiqué que son organisme a demandé à la Fédération québécoise d'infirmer la décision. Il a ajouté que « l'inaction de la Fédération forçait (l'Association) à prendre des mesures afin d'assurer que le soccer demeure accessible au plus grand nombre de Canadiens. »

Pour l'ACS, le Québec doit cesser de faire bande à part et permettre le port du turban sur les terrains de soccer, comme le fait déjà le reste du Canada. Elle affirme que la suspension ne sera levée que lorsque la Fédération de soccer du Québec (FSQ) aura obtempéré.

« Puisqu'une majorité équivoque de nos membres approuvent notre approche et l'ont mise en œuvre au sein de leurs communautés de soccer respectives, nous nous attendons à ce que la Fédération de soccer du Québec puisse en faire de même », écrivait Victor Montagliani dans un communiqué publié vendredi.

L'ACS rejette ainsi l'argument sécuritaire évoqué par la FSQ lorsqu'elle a décidé d'interdire le port du turban en s'appuyant sur le règlement 4 de la Fédération internationale de football association (FIFA), qui détaille les pièces d'équipement permises sur le terrain de soccer. Le turban ne fait pas partie de cette liste.

L'Association rappelle que la consigne d'autoriser le port du turban, du patkas et du keski a été transmise le 11 avril 2013 à tous ses membres provinciaux et territoriaux et est depuis « appliquée avec succès à travers le Canada ».

La décision de l'ACS pourrait affecter la façon dont le Québec obtient la permission de participer à certaines compétitions nationales ou interprovinciales, ou encore en matière du choix des arbitres. La suspension pourrait également avoir des conséquences sur certaines subventions ou programmes de formation. Pour l'instant, aucune mesure concrète n'a été annoncée.

À LIRE AUSSI :

Interdiction du turban au soccer : des conseillers contestent

Turban interdit au soccer : concert de protestations des politiciens

PLUS:rc