VIDEO
10/06/2013 01:47 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Chris Hadfield prendra sa retraite

ASC/NASA

Chris Hadfield, le premier Canadien de l'histoire à prendre les commandes de la Station spatiale internationale (SSI), prendra sa retraite de l'Agence spatiale canadienne le 3 juillet prochain.

L'astronaute en a fait l'annonce à Longueuil lors de la première conférence de presse qu'il accordait depuis son retour au pays. Il prendra quelques mois pour réfléchir à ses prochains projets professionnels. D'ici là, Hadfield affirme qu'il continuera à promouvoir l'importance de l'exploration spatiale auprès du public par des conférences.

Lors de son déménagement aux États-Unis il y a près de 30 ans, il avait promis à sa femme qu'ils reviendraient vivre au Canada un jour. Ils quitteront donc Houston, au Texas, dans les prochains mois.

Quatre semaines après être revenu sur Terre, il a également partagé son expérience et affirmé qu'il retrouve peu à peu la santé. Il espère être complètement remis d'ici la fin de l'été.

Sa mission aura certainement été la plus suivie de l'histoire de l'Agence spatiale canadienne, particulièrement à l'ère des médias sociaux, un espace qu'il a habité comme aucun autre compatriote astronaute avant lui.

La personnalité et les talents de communicateur de l'astronaute Hadfield ont certainement contribué à faire de sa mission un succès médiatique.

Ainsi, plus de 910 000 personnes ont suivi les 4950 messages qu'il a envoyés sur Twitter. Chris Hadfield a également entretenu un blogue de mission et une page Facebook visitée par plus de 319 000 personnes. L'astronaute y a partagé sa vie en orbite, mais ce sont ses nombreuses photos de la planète bleue qui ont été les plus appréciées.

Il n'a pas négligé les médias traditionnels pour autant, puisqu'il a accordé de nombreuses entrevues à la radio et à la télévision, dont à l'animatrice Anne-Marie Dussault, de 24 heures en 60 minutes, et à Charles Tisseyre, de Découverte. Il a même préparé ses déclarations d'impôts dans le cadre de l'émission de Rick Mercer sur les ondes de CBC.

Chris Hadfield s'est aussi fait un devoir de partager son expérience avec les élèves du pays : il a tenu des rencontres vidéo avec les classes de neuf écoles et communiqué par radioamateur avec ceux de 15 établissements.

Immense responsabilité

Cette troisième mission dans l'espace de l'ingénieur et pilote de 54 ans est d'abord exceptionnelle parce qu'elle lui a permis de devenir le premier Canadien à prendre les commandes de la SSI (et le deuxième non-Américain). Le cosmonaute russe Pavel Vinogradov lui a succédé le 12 mai dernier.

Il a donc eu, pendant la deuxième moitié de sa mission, la responsabilité de la sécurité de la station et de son équipage. Il a aussi supervisé plus de 130 expériences scientifiques.

Le seul moment d'inquiétude de son commandement aura été une fuite d'ammoniaque survenue à la fin de sa mission.

Une approche scientifique et... artistique

L'astronaute a également partagé une autre de ses passions avec les terriens : la musique. Quelques jours seulement après son arrivée à la SSI, il a enregistré une chanson originale intitulée Jewel in the night. Il a même participé à un concert des Barenaked Ladies en direct de l'espace en février. Le duo a interprété la chanson I.S.S. pour Is Somebody Singing (en français : Est-ce que quelqu'un chante?) que Hadfield a coécrite avec Ed Robertson, le chanteur du groupe.

En orbite, il a également joué la pièce Astronaut, du groupe Simple Plan, mais c'est certainement sa reprise de Space Oddity, de David Bowie, qui a été la plus populaire : la vidéo a été vue 16 millions de fois sur le site YouTube uniquement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Chris Hadfield ‏partage son séjour dans l'espace