NOUVELLES
10/06/2013 04:39 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Affaire Victoria Stafford: le tueur veut un avocat pour faire appel

TORONTO - L'homme reconnu coupable de l'enlèvement et du meurtre de la jeune Victoria Stafford, âgée de huit ans, tente toujours de trouver un avocat pour porter sa condamnation en appel.

Vêtu d'une combinaison carcérale bleue, Michael Rafferty a comparu lundi par vidéoconférence devant la Cour d'appel de l'Ontario, à Toronto, où sa cause a été reportée au 12 août.

Rafferty fait appel en plaidant que le juge au procès n'a pas donné les bonnes instructions au jury, et que le jury n'a pas correctement compris les preuves requises pour le reconnaître coupable de meurtre prémédité.

La cour a appris lundi que d'ici au 12 août, un avocat qui a été en contact avec Rafferty espère posséder suffisamment d'informations pour que le tribunal détermine si Rafferty obtiendra l'aide d'un avocat commis d'office ou si sa demande d'aide juridique sera acceptée.

Les deux scénarios signifient que les procédures d'appel du condamné seraient défrayées par les contribuables.

Cette perspective a mis en colère le père de la victime, qui était présent lors de l'audience lundi.

«Je veux que tout le monde sache que ma famille n'a pas abandonné Victoria», a déclaré Rodney Stafford à l'extérieur du tribunal. «Nous savons qu'elle n'est plus là et tout le monde prend cela très à coeur. Nous ne pouvons simplement pas laisser passer cela. Ce n'est pas comme si quelqu'un avait enlevé mon chien, ou quoi que ce soit — quelqu'un m'a pris la chair de ma chair, et je veux être sûr que justice soit rendue.»

Rafferty a été reconnu coupable, en mai 2012, de meurtre prémédité, d'enlèvement et d'agression sexuelle provoquant des séquelles, en lien avec la mort de la petite fille survenue à Woodstock, en Ontario, le 8 avril 2009.

L'ancienne compagne de Rafferty et sa complice dans le meurtre, Terri-Lynne McClintic, purge également une peine d'emprisonnement à vie après avoir plaidé coupable à une accusation de meurtre prémédité.

Des preuves révèlent que McClintic a attiré la jeune fille vers l'automobile de Rafferty en lui promettant de lui montrer un chien. Le couple a ensuite conduit sur environ 130 kilomètres vers le nord en direction d'un champ isolé, où la fillette a été violée et battue à mort.

Elle est morte d'au moins quatre coups de marteau à la tête, et 16 de ses côtes étaient brisées ou fracturées. Son corps a été enterré sous des sacs poubelle et un tas de pierres.

Rafferty a déclaré lundi à la cour qu'il serait transféré dans une autre province lors des prochaines semaines.

PLUS:pc