NOUVELLES

Jocelyn Desjardins démissionne du NMQ, déçu des orientations du CSQ

09/06/2013 05:14 EDT | Actualisé 09/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le président-fondateur du Nouveau Mouvement pour le Québec (NMQ), Jocelyn Desjardins, a décidé de démissionner de son poste à cause d'un profond désaccord sur la restructuration du Conseil de la souveraineté du Québec (CSQ).

M. Desjardins a quitté l’assemblée générale du CSQ samedi, déçu que l’organisme ne s’éloigne pas suffisamment des formations politiques au profit de la société civile.

Il a demandé à sa propre délégation du NMQ, qui l’accompagnait à l’assemblée générale, de l’appuyer, mais il a essuyé un refus. En conséquence, il a décidé de démissionner, pour une question de principe, précise-t-il.

Le président du CSQ, Gilbert Paquette, a pourtant assuré que le Conseil était dorénavant axé sur une union par la base des militants pour faire avancer la souveraineté «en se parlant de citoyen à citoyen». Il a précisé que les partis politiques continueraient d’être invités aux réunions du conseil d’administration, mais comme «observateurs», sans droit de vote.

Jocelyn Desjardins affirme que M. Paquette «masque la vérité», puisque les formations politiques continueront de financer le CSQ, ce qui fait en sorte que leur point de vue sera dominant et déterminant sur les positions de l’organisme.

M. Desjardins estime que le Conseil ne sera pas libre de toute «partisanerie», ce qui est pour lui inacceptable.

PLUS:pc