NOUVELLES

USA: une étoile montante des démocrates candidat au Sénat dans le New Jersey

08/06/2013 11:55 EDT | Actualisé 08/08/2013 05:12 EDT

Cory Booker, le charismatique maire de Newark, dans le New Jersey (est), considéré comme une étoile montante du parti démocrate, a annoncé samedi sa candidature à l'élection partielle organisée pour remplacer le sénateur Frank Lautenberg, décédé cette semaine.

Les élections primaires sont prévues le 13 août. L'élection aura lieu le 16 octobre. Le gagnant terminera le mandat de M. Lautenberg qui courait jusqu'en novembre 2014.

M. Booker, 44 ans, personnalité charismatique à la carrure nationale, maire de Newark, dans la banlieue de New York, depuis 2006, a expliqué qu'il était candidat parce qu'il pense "que les gens qui le veulent peuvent trouver des solutions même aux défis les plus difficiles".

"Trop de nos dirigeants tournent le dos aux défis auxquels nous devons faire face", a-t-il ajouté. "Il est temps d'avoir plus de courage à Washington", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, se présentant comme l'homme du "pragmatisme opposé au sectarisme".

Et tout en disant comprendre le "scepticisme des gens pour la politique", il a ajouté qu'il rejetait cette attitude.

Sa candidature n'est pas une surprise.

M. Booker, qui a été présenté et soutenu samedi par l'ancien candidat à la présidence et ancien sénateur du New Jersey Bill Bradley, avait annoncé en décembre dernier qu'il envisageait de se présenter en 2014 pour remplacer Frank Lautenberg, 89 ans, qui ne voulait pas de nouveau mandat.

Pour les primaires démocrates, il devrait être opposé à deux autres élus de longue date, Franck Pallone Jr et Rush D. Holt, tous deux représentants au Congrès pour le New Jersey. Il fait déjà figure de favori.

L'élection a été fixée après le décès le 3 juin de Frank Lautenberg, des suites d'une pneumonie virale. M. Lautenberg était sénateur du New Jersey quasi sans interruption depuis 1982.

Sa succession est très convoitée par les démocrates et les républicains.

Les démocrates ne disposent que d'une majorité de cinq sièges sur 100 au Sénat américain, et conserver celui du New Jersey est pour eux essentiel, un an avant les législatives de novembre 2014, quand 35 sièges du Sénat seront remis en jeu.

bd/mdm

PLUS:afp