NOUVELLES

Turquie : neuvième jour de protestations anti-Erdogan

08/06/2013 11:03 EDT | Actualisé 08/08/2013 05:12 EDT

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan devait se rassembler avec la direction de son parti, samedi, alors que des milliers de manifestants occupaient toujours la place Taksim, à Istanbul, au neuvième jour consécutif de protestations populaires.

M. Erdogan, qui a sommé les manifestants de mettre fin immédiatement à leurs contestations, rencontrera plus tard en journée les hauts responsables de son Parti de la justice et du développement (AKP) à Istanbul.

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues ces derniers jours pour exprimer leur insatisfaction face à son règne des 10 dernières années, jugé par plusieurs comme trop autoritaire. Les protestations ont été déclenchées par un projet d'urbanisation contesté, qui prévoyait transformer la place Taksim en un centre commercial. M. Erdogan a récemment affirmé que le projet visait plutôt à construire un opéra, un théâtre et peut-être un musée.

Les affrontements violents qui ont opposé les forces de l'ordre aux manifestants dans la nuit du 31 avaient choqué la population turque, et les protestations se sont depuis propagées à une dizaine de villes à travers le pays.

Trois personnes ont été tuées au cours de ces violences, dont deux manifestants et un policier, et des milliers d'autres ont été blessés.

Samedi, les policiers ont forcé le démantèlement d'une dizaine de tentes érigées par des protestataires sur une place de la capitale turque, à Ankara. Aucun affrontement n'a été rapporté. Des barricades avaient été installées par les forces de l'ordre tandis qu'un cortège de milliers de personnes s'étaient rassemblés pour se diriger vers le centre-ville.

La place Taksim a retrouvé un calme relatif ces derniers jours, mais des affrontements se sont déplacés dans d'autres secteurs d'Istanbul.


Associated Press

PLUS:rc