NOUVELLES

Ralph Krueger perd son poste d'entraîneur-chef des Oilers après une seule saison

08/06/2013 06:04 EDT | Actualisé 08/08/2013 05:12 EDT

EDMONTON - Ralph Krueger aura finalement été le bouc émissaire des Oilers d'Edmonton, qui ont connu une autre saison décevante.

Krueger a perdu son poste d'entraîneur-chef, samedi, après avoir guidé les Oilers vers une saison de 19-22-7. Les Oilers ont terminé 12e au classement de l'Association de l'Ouest et ne se sont pas qualifiés pour les séries éliminatoires pour une septième saison d'affilée.

Le directeur général Craig MacTavish, qui a rencontré les membres des médias en fin d'après-midi samedi, a indiqué qu'il a passé la dernière semaine à discuter avec Krueger au sujet d'ajouter un entraîneur-adjoint d'expérience au personnel de l'équipe.

«Au cours du processus d'entrevues, j'ai réalisé que je tentais d'ajouter un entraîneur dont la manière de diriger l'équipe ressemble plus à la mienne que quelqu'un pour appuyer Ralph et l'entraîneur-chef de notre équipe.»

Krueger aura donc passé une seule saison à la tête de l'équipe après avoir été entraîneur associé pendant deux campagnes.

MacTavish, qui est devenu directeur général de l'équipe ce printemps, a dit qu'il était «très près» d'embaucher un nouvel entraîneur-chef. Il a ajouté que l'entente n'est pas encore officielle et a refusé de dévoiler de qui il s'agissait.

Les Oilers, qui comptent plusieurs jeunes étoiles dans leurs rangs comme Taylor Hall, Jordan Eberle, Ryan Nugent-Hopkins et Nail Yakupov, auront donc un troisième entraîneur-chef en trois saisons.

Parmi les candidats potentiels, notons Lindy Ruff, Alain Vigneault et John Tortorella, ainsi que Dallas Eakins, l'entraîneur-chef du club-école des Maple Leafs de Toronto dans la Ligue américaine.

Âgé de 53 ans, Krueger a été l'entraîneur-chef de l'équipe nationale suisse de 1997 à 2010. Sous sa gouverne, l'équipe a participé à 12 championnats de monde et trois Jeux olympiques d'hiver.

Il a également déjà travaillé dans la première division autrichienne.

MacTavish a admis que la décision de relever Krueger de ses fonctions ne ferait pas plaisir à tout le monde chez les Oilers, mais a continué en disant que ses autres préoccupations étaient plus importantes que le concept de continuité.

«Philosophiquement, je suis un peu différent de Ralph et ça ne veut pas dire que ma stratégie est la bonne ou que celle de Ralph est la bonne. Mais je suis le directeur général et c'est mon travail de prendre cette décision et c'est pour cette raison que je l'ai prise», a expliqué MacTavish.

MacTavish a noté qu'il était toujours intéressé à embaucher un nouvel entraîneur-adjoint. Il a aussi indiqué que d'autres «décisions difficiles» étaient à venir et que l'équipe connaîtrait un été «tumultueux».

Il a également louangé l'engagement de Krueger envers les joueurs et les Oilers.

«Je ne crois pas que ceci est juste pour Ralph. La décision n'a pas été prise en voulant être juste avec Ralph. J'y ai pensé. Vous voulez toujours être aussi juste que possible avec votre personnel.

«Ralph était impliqué à 100 pour cent avec les Oilers d'Edmonton. Sa passion et son énergie étaient incroyables et nous lui souhaitons que le meilleur alors qu'il passe à une autre étape dans son impressionnante carrière.»

PLUS:pc