NOUVELLES

Présidentielle en Iran: un candidat s'en prend au président sortant Ahmadinejad

08/06/2013 03:09 EDT | Actualisé 08/08/2013 05:12 EDT

TÉHÉRAN, Iran - L'ex-négociateur nucléaire iranien a promis, s'il est élu à la présidentielle de la semaine prochaine, de relancer l'économie de l'Iran et de mettre fin à la politique étrangère hostile du président sortant, Mahmoud Ahmadinejad.

Devant une foule rassemblée à Téhéran samedi, Hasan Rowhani a soutenu que sa priorité serait de «réconcilier» l'Iran avec le reste du monde et de tourner la page sur le discours combatif et intransigeant du président Ahmadinejad.

La fonction de président en Iran ne prévoit pas le contrôle dans certains dossiers comme la politique nucléaire du pays, mais un président qui serait proche du Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, peut tout de même user de son influence.

M. Rowhani a blâmé le président Ahmadinejad pour l'économie plombée de l'Iran, affirmant que sa mauvaise gestion et ses politiques intransigeantes avaient entraîné des sanctions à l'encontre du pays de la part de la communauté internationale.

L'ancien négociateur en chef est l'un des huit candidats à avoir reçu l'approbation du Conseil des gardiens, chargé de la supervision de l'élection prévu pour le 14 juin.

PLUS:pc