NOUVELLES

Mercedes-Benz devant le Tribunal

08/06/2013 11:31 EDT | Actualisé 08/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - C'est le 20 juin que Mercedes-Benz devrait éclairer les circonstances de ses essais avec Pirelli devant le Tribunal international de la FIA.

Un texte de Philippe Crépeau

Et l'équipe serait sanctionnée, si on se fie à la presse spécialisée.

Au quotidien allemand Auto Motor und Sport, la patronne de l'équipe Sauber, avocate de formation, a été claire.

« Une clause contractuelle ne peut avoir préséance sur une loi. »

Pour ces essais pneumatiques à Barcelone, Mercedes-Benz a utilisé sa voiture de la saison courante. Or, le règlement l'interdit, même si Pirelli détient dans son contrat la permission d'utiliser une voiture « représentative ».

Selon la presse spécialisée, la pénalité la plus probable serait une amende salée, qui tournerait autour des 10 millions d'Euros, soit plus de 13 millions de dollars.

Ross Brawn, grand patron de l'équipe Mercedes-Benz, a pris sur ses épaules la responsabilité de cette séance d'essais privés qui pourrait coûter cher à la marque allemande, en argent et en crédibilité.

La question de son départ à la fin de la saison a refait surface.

« Ce n'est pas la première fois que je suis la cible des rumeurs, a rappelé Ross Brawn à la presse présente dans le paddock de Montréal. Attendons d'abord de voir ce que dira le tribunal. »

Chez Pirelli, on montre de plus en plus d'impatience. Le directeur de la branche compétition a rappelé que son contrat avec la F1 se termine à la fin de l'année.

« Notre contrat se termine, la F1 peut-elle se retrouver sans fournisseur? Ça ne nous concerne pas, rétorque Paul Hembery au journal italien La Repubblica. Peut-être qu'un autre fournisseur acceptera de travailler dans ces conditions. »

PLUS:rc