NOUVELLES

Tuerie à Santa Monica : le bilan révisé à cinq morts, dont le tireur

07/06/2013 04:03 EDT | Actualisé 06/08/2013 05:12 EDT

Un tireur a abattu au moins six personnes vendredi à Santa Monica, en banlieue de Los Angeles, avant d'être tué par les policiers, ont déclaré les autorités.

Le suspect, vêtu tout de noir et d'un gilet pare-balles, aurait commencé par tuer son père et son frère avant de mettre le feu à leur maison, selon le Los Angeles Times. Il se serait ensuite rendu à l'université de Santa Monica, ouvrant le feu sur d'innocentes victimes en chemin

Le suspect a finalement été abattu par la police dans la bibliothèque de l'établissement. Il était âgé de 25 à 30 ans, selon les enquêteurs, qui n'ont pas encore déterminé le mobile à l'origine de la tuerie.

Un second individu a été mis en garde à vue, bien qu'on ne connaisse pas encore son degré d'implication dans toute cette affaire.

Toujours selon la police, au moins cinq autres personnes ont été blessées.

Les coups de feu ont été tirés à environ cinq kilomètres du lieu où le président Barack Obama assistait à une levée de fonds, au domicile de l'ancien président du groupe de médias News Corp, Peter Chernin.

L'incident « n'a pas de conséquence sur la visite », a affirmé le porte-parole des services de sécurité du président, Edwin M. Donovan. M. Obama s'est ensuite rendu près de Palm Springs pour un sommet informel avec son homologue chinois Xi Jinping.

Les événements

La police de Santa Monica a été alertée vers midi pour un incendie dans une résidence, des coups de feu et le vol d'une voiture dans le même secteur.

Deux corps ont été découverts sur les lieux de l'incendie puis quatre autres sur deux sites situés entre la maison incendiée et la bibliothèque de l'université de Santa Monica, où le tireur présumé a été abattu.

« Il ne s'agit pas d'une fusillade dans une école, a précisé le chef de la police de Santa Monica, Jacqueline Seabrooks. Il s'agit d'incidents qui ont démarré en dehors du campus puis qui se sont déplacés sur le campus ».

Le Santa Monica College, qui regroupe près de 34 000 étudiants, faisait passer les examens finaux lors de la fusillade, vendredi. L'endroit a rapidement été encerclé par la police, et les étudiants ont reçu l'ordre d'évacuer.

Des témoins bouleversés

Jimes Gillepsie, un témoin âgé de 20 ans, a déclaré que le tireur était un homme blanc dans la vingtaine aux cheveux tressés, vêtu tout en noir. Selon lui, l'homme était armé d'un fusil de chasse. Le jeune homme pense qu'il y avait deux tireurs parce qu'il a entendu deux types de tirs différents, mais il affirme n'avoir vu qu'une seule personne.

Un autre témoin a raconté que le tireur maniait un fusil d'assaut semi-automatique.

« J'ai vu un homme juste devant ma maison, avec une ceinture de munitions et un fusil d'assaut semi-automatique », a confié une voisine à la chaîne de télévision locale KTLA 5, ajoutant l'avoir vu ensuite se rendre à un carrefour, « pointer son arme sur une conductrice en lui intimant de s'arrêter ».

« Puis, il a demandé à une autre conductrice qui se trouvait derrière, d'avancer, et comme la dame hésitait, il a tiré à bout portant trois à quatre fois vers elle », a-t-elle raconté.

La fréquence de telles tueries aux États-Unis nourrit régulièrement le débat sur le contrôle des armes à feu, dont la possession et le port sont garantis par le deuxième amendement de la Constitution.

PLUS:rc