NOUVELLES

Mexico: la police croit qu'une guerre de gangs se prépare

07/06/2013 06:51 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

MEXICO - La police mexicaine croit qu'une guerre de gangs pourrait être sur le point d'éclater dans les rues de Mexico, après que la capitale ait été le théâtre de trois crimes spectaculaires au cours des dernières semaines.

Lors du plus récent incident, deux hommes armés ont ouvert le feu jeudi dans un gymnase du quartier malfamé de Tepito. Trois hommes ont été tués sur place et un quatrième a succombé à ses blessures à l'hôpital.

Tepito est la plaque-tournante de la contrebande à Mexico, qu'il s'agisse d'armes, de drogues ou de biens contrefaits.

Une douzaine de résidants du quartier ont été kidnappés il y a deux semaines dans un bar clandestin du centre-ville. Trois arrestations ont été effectuées en lien avec cette affaire, mais les disparus n'ont pas été revus depuis le 26 mai.

On ne sait pas si la fusillade de jeudi est reliée à ces enlèvements, mais la disparition des 12 personnes a été associée à un meurtre commis le 24 mai devant un autre bar de Mexico. Les deux crimes pourraient avoir été causés par une dispute la vente de drogue.

Ces trois crimes font craindre à la police qu'une guerre entre groupes criminels ne soient en train d'éclater. Jusqu'à présent, Mexico a été essentiellement épargnée par la violence qui a frappé le reste du pays.

Le maire de la ville, Miguel Angel Mancera, a toutefois cherché à se faire rassurant en affirmant que la fusillade au gymnase semblait découler d'une querelle personnelle. Il a dit que l'attaque n'a rien à voir avec les agissements des narcotraficants ailleurs au Mexique.

M. Mancera a révélé que deux suspects ont été arrêtés près du gymnase après avoir ouvert le feu en direction des policiers, peu après les meurtres. Aucun policier n'a été blessé.

PLUS:pc