POLITIQUE

Libre-échange Canada-UE: le bureau de Harper tempère les attentes

07/06/2013 05:30 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT
CP

OTTAWA - Stephen Harper ne reviendra pas forcément de son passage au sommet européen du G8 avec une entente de libre-échange Canada-UE en poche, a indiqué vendredi le bureau du premier ministre, visiblement soucieux d'atténuer les attentes à cet égard.

Le porte-parole du premier ministre Andrew MacDougall a affirmé que les deux parties en sont toujours à négocier quelques enjeux.

Il a fait valoir que ce projet d'accord implique de multiples ordres gouvernementaux et serait «le plus large jamais signé».

Il y a donc fort à parier que Stephen Harper ne rentrera pas de son passage en Europe avec une entente ratifiée, a prévenu Andrew MacDougall.

La pression est forte sur Ottawa, qui devrait selon certains conclure une entente avec l'UE avant que celle-ci ne dirige son attention du côté des États-Unis.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, craint d'ailleurs que Stephen Harper rentre avec une entente à rabais en désespoir de cause, histoire de boucler les négociations avant que les États-Unis n'entrent en scène.

«Les discussions qui se tiennent depuis maintenant un certain temps semblent nous mener vers une impasse», a suggéré M. Mulcair.