NOUVELLES

Les minières font reculer le TSX mais les marchés américains grimpent

07/06/2013 05:15 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les titres liés aux métaux de base et à l'or ont fait retraiter l'indice de référence de la Bourse de Toronto vendredi, malgré la publication de meilleures données que prévu sur la création d'emplois au Canada et aux États-Unis pour le mois dernier.

L'indice composé S&P/TSX a cédé 36,04 points pour clôturer à 12 373,3 points, le marché ayant limité les dégâts grâce aux secteurs indépendants des ressources naturelles.

Statistique Canada a indiqué que 95 000 emplois avaient été créés en mai au Canada, pour la plupart des postes à temps plein. En outre, le taux de chômage a reculé d'un dixième de point à 7,1 pour cent.

Les économistes s'attendaient en moyenne à la création d'environ 15 000 emplois.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,59 cent US à 98,06 cents US.

Les principaux indices américains ont avancé, mais n'ont pas terminé la journée aux sommets atteints plus tôt dans la journée. La création d'emploi a aussi été plus forte que prévu aux États-Unis le mois dernier, dans une moindre mesure.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi de 207,5 points à 15 248,12 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 45,16 points à 3469,22 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 20,82 points à 1643,38 points.

Le Dow Jones a avancé de 0,87 pour cent sur l'ensemble de la semaine, ce qui lui permet d'afficher une croissance de 16 pour cent depuis le début de l'année. En comparaison, le TSX a cédé 2,14 pour cent cette semaine et cumule un recul d'environ 60 points depuis le début de l'année.

Le secteur aurifère a été le principal responsable du déclin de vendredi, avec un plongeon d'environ cinq pour cent. Le cours du lingot d'or a perdu 32,80 $ US à 1383,10 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

L'or a fortement retraité depuis qu'il a atteint le sommet record de 1921 $ US au début septembre 2011, alors que les mesures de relance économique des banques centrales faisaient craindre une forte inflation.

L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a perdu vendredi 1,07 $ à 20,60 $, tandis que celle de Goldcorp (TSX:G) a échappé 1,55 $ à 29,09 $.

Le groupe des métaux de base a cédé près de trois pour cent. Le prix du cuivre a notamment chuté de 5 cents US à 3,27 $ US la livre à New York, et le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a rendu 1,11 $ à 25,65 $.

Les titres du secteur de la technologie ont mieux fait, avec une hausse de 1,14 pour cent. L'action du Groupe CGI (TSX:GIB.A) a avancé de 47 cents à 31,44 $. Les groupes industriel et financier ont aussi enregistré des hausses, avec l'appui, entre autres, du titre de SNC Lavalin (TSX:SNC), qui a bondi de 2,47 $ à 44,44 $, et celui de la Financière Manuvie (TSX:MFC), qui a avancé de 33 cents à 16,31 $.

Le cours du pétrole brut a pris 1,27 $ US à 96,03 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, ce qui a aidé le secteur torontois de l'énergie à dégager un léger gain. L'action de la Pétrolière Impériale (TSX:IMO) a gagné 37 cents à 39,76 $.

PLUS:pc