NOUVELLES

Le patron de Google nie tout lien avec le programme de surveillance PRISM

07/06/2013 05:26 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

SAN FRANCISCO - Le chef de la direction de Google, Larry Page, a nié vendredi que son entreprise avait participé à un programme secret du gouvernement américain ayant permis à l'agence nationale de sécurité (NSA) d'avoir accès à des courriels et à d'autres renseignements personnels transmis par le biais de divers services en ligne.

Dans un message publié sur le blogue de Google, M. Page a affirmé que la compagnie n'avait pris part à aucun programme autorisant la NSA à fouiller dans ses ordinateurs pour recueillir des données confidentielles concernant les usagers de son moteur de recherche ou de ses services Gmail et YouTube.

Cette déclaration contredit les informations rapportées jeudi soir par The Washington Post et The Guardian qui établissent un lien entre Google et six autre grandes entreprises internet et un programme de surveillance clandestin dont le nom de code est PRISM.

Larry Page soutient dans le message coécrit avec le principal avocat de Google que toute nouvelle laissant entendre que la société fournissait des renseignements sur ses usagers à grande échelle était «complètement fausse».

PLUS:pc