NOUVELLES

Le maire Loranger satisfait de l'aide promise par la Ville de Québec

07/06/2013 05:09 EDT | Actualisé 06/08/2013 05:12 EDT

Le maire de L'Ancienne-Lorette est plutôt satisfait des investissements promis par la Ville de Québec pour éviter que la rivière Lorette cause de nouvelles inondations. Émile Loranger met toutefois en doute les chiffres avancés mercredi par le maire Labeaume.

Selon lui, ce n'est pas 55 millions que la Ville de Québec investira pour contenir la rivière Lorette, mais plutôt 20 millions de dollars au maximum. « On parle d'un investissement à venir de 15 à 20 millions tout au plus si on exclut ce qui est payé par le ministère des Transports », affirme le maire Loranger. La Ville de Québec maintenait toujours vendredi la somme de 55 millions.

Émile Loranger se dit très optimiste quant aux travaux pour élargir les berges et à l'ajout d'un bassin de rétention. Il est même convaincu qu'ils peuvent être réalisés d'ici 2015, alors que la ville de Québec vise 2016-2017.

Soutien psychologique

Vivre le même évènement traumatisant deux fois peut provoquer un choc post-traumatique. C'est le cas de certains sinistrés de L'Ancienne-Lorette qui ont vu leur maison être inondée deux fois en cinq ans.

Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Vieille-Capitale a mis sur un pied un service d'aide psychosociale pour les sinistrés. 

« Ce qu'on essaie de détecter le plus rapidement possible, c'est ce qui pourrait ressembler à un choc post-traumatique. Évidemment, étant donné que ça s'est passé il y a cinq ans, il y a un risque de revivre un retour vers les émotions d'il y a cinq ans qui n'ont pas été réglées nécessairement », explique la porte-parole du CSSS de la Vieille-Capitale, Guylaine Lévesque.

Une cinquantaine de personnes ont eu recours au service depuis dimanche dernier.

Par ailleurs, le kiosque d'information installé depuis samedi au coin des rues Saint-André et Drolet demeurera en place jusqu'à dimanche. Un employé de la Ville s'y trouve pour répondre aux questions des citoyens et les orienter pour trouver des meubles, des vêtements, etc.

PLUS:rc