NOUVELLES

Le Français Voeckler gagne la sixième étape du Dauphiné et Froome reste en tête

07/06/2013 02:10 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

GRENOBLE, France - Thomas Voeckler a remporté la sixième étape du Critérium du Dauphiné, vendredi, et Chris Froome a conservé le maillot jaune et bleu de meneur avec deux autres étapes à compléter.

Voeckler a attaqué à 300 mètres de l'arrivée et il a résisté à la charge de trois rivaux, en l'emportant de justesse.

Le Français âgé de 33 ans, coéquipier du Québécois David Veilleux dans l'équipe Europcar, a signé sa première d'étape de la saison et sa première en carrière au Dauphiné.

«Je ne suis pas habitué à arriver jusqu'au mois de juin sans avoir eu le plaisir de gagner. Alors forcément, dans ces cas-là on gamberge, a commenté Voeckler. Heureusement, l'équipe a accumulé les résultats et les bonnes performances, mais personnellement j'ai surtout connu des problèmes.»

Voeckler a parcouru les 143 kilomètres entre La Lechere et Grenoble en trois heures, 24 minutes et 13 secondes. L'Espagnol Jose Lopez a fini deuxième devant le Belge Kevin Seeldrayers et le Russe Egor Silin.

«Aujourd'hui, j'avais vraiment envie de ne pas passer à côté, a repris Voeckler. Et j'espère que j'ai mangé mon pain noir, car le début de saison a été pénible, avec cette blessure qui m'a privé de ce que j'aurais pu faire sur les classiques.»

Les trois premières positions au classement général demeurent inchangées, avec Froome qui devance son coéquipier de l'équipe Sky Richie Porter de 52 secondes et Rohann Dennis de 54 secondes.

Veilleux est rendu 40e après avoir détenu le maillot de meneur au cours des trois premières journées de la compétition. Le cycliste natif de Cap-Rouge a travaillé pour son coéquipier Voeckler, vendredi. Il a pris le 84e rang de l'équipe, à 5:34 derrière.

«C'est un beau travail collectif. Nous sommes très contents», a-t-il commenté.

«Personnellement, j'ai bien passé les cols en milieu de course, mais la section suivante était assez vallonnée et ç'a roulé très vite sur des petites routes. J'ai réussi à tenir le coup, mais j'étais mal placé alors j'ai perdu contact de justesse avec le peloton.

« C'est un peu frustrant, car j'avais de bonnes jambes et j'avais fait un bon effort pour tenir le coup», a ajouté l'athlète de 25 ans, deuxième au classement des grimpeurs.

L'autre Québécois en action, François Parisien (Argos-Shimano), a été le dernier à franchir la ligne d'arrivée, au 167e échelon, accusant un retard de 21 minutes et 24 secondes sur le gagnant.

Samedi, une course de 187 kilomètres reliant Le Pont-de-Claix et Superdévoluy attend les cyclistes.

PLUS:pc