NOUVELLES

Le Cambodge adopte une loi interdisant la négation du génocide

07/06/2013 09:45 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

PHNOM PENH, Cambodge - L'assemblée nationale cambodgienne a adopté vendredi une loi qui criminalise la négation des atrocités commises par le régime des Khmers rouges dans les années 1970.

Certains craignent toutefois de voir cette loi utilisée pour faire taire les détracteurs du gouvernement.

L'assemblée a voté à l'unanimité en faveur de cette loi, en l'absence des parlementaires de l'opposition expulsés plus tôt cette semaine. Un comité contrôlé par le parti au pouvoir a statué qu'ils devaient renoncer à leurs sièges après s'être ralliés à une nouvelle formation politique en vue des élections générales de juillet. Le parti du premier ministre Hun Sen devrait remporter une victoire écrasante à ce moment.

Hun Sen, qui est au pouvoir depuis 1985, avait demandé l'adoption de cette loi après qu'un important parlementaire de l'opposition ait apparemment laissé entendre que certaines des preuves des atrocités des Khmers rouges avaient été fabriquées par le Vietnam, dont l'armée a chassé les Khmers rouges du pouvoir en 1979.

Hun Sen, un dirigeant autoritaire élu, a lui-même été un cadre des Khmers rouges, et ses alliés politiques comprennent des personnes liées aux atrocités du régime communiste. Les Khmers rouges sont tenus responsable de la mort de quelque 1,7 million de personnes au Cambodge dans les années 1970.

PLUS:pc