NOUVELLES

La rencontre Obama-Xi, une occasion manquée pour les deux "premières dames"

07/06/2013 11:43 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

L'une chante, l'autre danse, mais le premier duo entre les populaires "premières dames" américaine et chinoise Michelle Obama et Peng Liyuan devra attendre, alors que leurs maris Barack Obama et Xi Jinping se retrouvent vendredi en Californie (ouest).

Sollicitée par l'AFP, une responsable du bureau de Mme Obama a affirmé que "Mme Obama serait à Washington avec sa famille ce week-end", sans donner d'explication sur l'absence de la première dame à Rancho Mirage, oasis dans le désert sud-californien où MM. Obama et Xi vont s'entretenir deux jours de suite.

Cette rencontre est la première depuis que M. Xi a pleinement pris les rênes du pouvoir à Pékin en accédant à la présidence, une charge qu'il semble assumer de façon plus détendue et informelle que ses prédécesseurs.

L'une des manifestations de ce changement, au moins en surface, réside dans la mise en avant de Mme Peng, qui fut l'une des chanteuses et actrices les plus populaires de Chine après être passée par l'armée et se consacre aujourd'hui principalement à des oeuvres caritatives.

Depuis mars, Mme Peng a accompagné son mari dans la plupart de ses déplacements à l'étranger, de Moscou où sa garde-robe a provoqué un fort engouement sur les réseaux sociaux de son pays, à Mexico où elle est allée visiter des studios de télévision avec l'épouse du président Enrique Peña Nieto mercredi.

L'épouse de M. Xi l'accompagnait donc dans la tournée sud-américaine qu'il a effectuée juste avant de se rendre en Californie, où M. Obama devait l'accueillir à 17H00 (minuit GMT) vendredi, une rencontre sans décorum et placée sous le signe de la décontraction.

La Maison Blanche a assuré que Pékin n'avait pas pris ombrage de l'absence de Mme Obama.

"Lorsque la rencontre a été programmée, le gouvernement chinois s'est enquis des projets de Mme Obama et a parfaitement accepté le fait qu'elle ne serait pas disponible pour se rendre en Californie", a expliqué un haut responsable de la présidence à l'AFP.

"Nos homologues chinois n'ont pas soulevé le sujet avec nous depuis, et ne se sont ni plaints, ni inquiétés. Ils nous ont dit qu'ils étaient pleinement satisfaits de l'organisation de ces rencontres", a ajouté ce responsable sous couvert de l'anonymat.

La cote de popularité de la "First lady" dépasse de 20 points celle de son mari. Elle apparaît souvent en public pour défendre les vertus d'une meilleure nutrition et de l'exercice physique. On l'a ainsi vue se déhancher sur une musique rythmée lors de l'émission du comédien Jimmy Fallon.

Conformément au protocole, elle accompagne son mari lors de grandes tournées étrangères et accueille les conjoints de chefs d'Etat ou de gouvernement à la Maison Blanche pendant des visites d'Etat ou des sommets, comme cela avait été le cas au G8 de Camp David et au sommet de l'Otan à Chicago en mai 2012.

Mais cette règle admet des exceptions: la "première dame" ne s'était par exemple pas rendue au Mexique et au Costa Rica le mois dernier, ni au G20 de Cannes (France) fin 2011.

Depuis qu'elle s'est installée à la Maison Blanche avec son mari en janvier 2009, Mme Obama a dit vouloir se consacrer en premier lieu à l'éducation de ses filles: Malia, qui aura 15 ans en juillet, et Sasha, qui fête justement ses 12 ans lundi.

Toutefois, jeudi soir, alors que M. Obama était déjà parti vers la Californie où il effectuait des réunions de levée de fonds dans la Silicon Valley avant de rencontrer M. Xi, Mme Obama s'est rendue dans la banlieue de Washington pour elle aussi remplir le trésor de campagne du parti démocrate.

Elle a prononcé un discours de 20 minutes en faveur de Terry McAuliffe, un ami proche de l'ancien président Bill Clinton qui est candidat au poste de gouverneur de Virginie (est).

tq/are

PLUS:afp